GP des Amériques : La conférence de presse
MotoGPGP des Amériques : La conférence de presse
Leader du championnat, invaincu en ce début de saison, Maverick Vinales était accompagné par son coéquipier Valentino Rossi, auteur de deux podiums en deux courses, lors de la conférence de presse précédant le GP des Amériques. Un troisième pilote Yam, satellite celui-ci, se joignait à la fête : Johann Zarco impressionne ses pairs en ce début de saison et compte bien remettre ça à Austin ! Les Honda boys Marc Marquez et Cal Crutchlow, mais aussi le sensationnel Alvaro Bautista, complétaient la liste.
Maverick Vinales
"La moto s’est bien comportée sur deux tracés différents, c'est une source de motivation. Austin est un circuit qui correspond à mon style de pilotage, j’y ai toujours été rapide. Il y a de nombreuses phases d’accélération et nous sommes à l’aise dans ce domaine cette saison. Il sera important de travailler pour les dix derniers tours de course. Nous devons mettre l'accent sur ce point pour atteindre le meilleur rythme.
Évidemment, Marc a toujours été impressionnant sur cette piste, mais nous savons que notre moto est au niveau. Si nous donnons notre maximum, nous serons là pour la victoire."
 
Valentino Rossi
"Les essais hivernaux n’étaient pas fantastiques, nous avons également beaucoup souffert en essais libres. J’ai décroché malgré tout deux podiums, qui représentent de précieux points. Nous verrons si ce que nous avons appris en Argentine peut nous aider à progresser le vendredi et le samedi. Austin est un circuit très particulier, sans doute un des plus compliqués du calendrier. On y trouve des virages très différents. C’est une piste exigeante aussi bien pour les pneus que pour les pilotes. Par ailleurs Marc y a toujours été très rapide, mais nous devons rester concentrés sur nous-mêmes. L’an passé j’étais tombé mais nous étions déjà plus compétitifs et nous devons continuer ainsi."
 
Cal Crutchlow
"Après la déception de Losail, terminer sur le podium en Argentine était bénéfique à la fois pour l’équipe et pour Honda. J’apprécie le Circuit des Amériques. J’y ai enregistré un bon résultat lors de la première édition en terminant quatrième, mais j’ai chuté l’année suivante. Il correspond à tous types de motos et les courses y sont assez serrées, excepté le fait que Marc soit souvent devant. C’est aussi un tracé exigeant avec 12 virages répartis sur la moitié d’un tour seulement. Il faudra rester concentré et voir ce que nous pourrons accomplir ce week-end. Nous mettrons un peu de temps à trouver les bons réglages lors des premières séances, mais je serai compétitif dimanche."
 
Marc Marquez
"Je n’ai pas pris un très bon départ, mais la saison est encore longue. Nous arrivons à Austin avec un bon état d’esprit. Même si des choses restent encore à améliorer, je me sens bien sur la moto. Et ce circuit est sans doute le meilleur endroit pour inverser la tendance. Nous ferons au mieux afin de trouver de bons réglages et nous verrons où nous en sommes dimanche, si nous pouvons nous battre pour la victoire. Un podium serait déjà bien. Par le passé, ce tracé m’a toujours réussi. Mais chaque année est différente, la moto, les conditions, les pneus changent. Et les pilotes Yamaha sont très forts en ce moment."
 
Alvaro Bautista
"Je suis ravi, car depuis mes premiers tours de roue, je me sens fort sur la Ducati. Au Qatar, je suis parti à la faute et je n’ai pas compris pourquoi, car j’avais un bon feeling. En Argentine, j’étais dans les mêmes dispositions, notamment en fin de course. Mes performances avec cette équipe et cette moto sont très convenables. Il semble que les pilotes officiels ne s’adaptent pas aussi bien à la Desmosedici GP17. Je roule sur la GP16 qui bénéficie de nombreuses références de l’année passée. Je suis satisfait de cette moto et j’aime rouler à son guidon."
 
Johann Zarco
"Je suis content de mes débuts. Mener ces six premiers tours au Qatar était bon pour la confiance. Après ma chute, j’étais forcément un peu déçu, mais le but n’est pas encore de me battre pour le championnat. J’ai pu apprendre des choses et en profiter. En Argentine, le week-end était un peu différent, car on retrouvait un format classique. Il fallait préparer les qualifications et la course. Durant la première partie du GP, j’ai réussi à me battre face à Alvaro. Par la suite j’ai eu plus de mal à suivre son rythme. Mais j’ai terminé cinquième, un bon résultat pour mon team et moi. Nous verrons ce qu’il est possible de faire au Texas, mais je veux conserver cet objectif de me bagarrer devant, de bien régler la moto pour être préparé au mieux pour la course."