MotoGP : Capirossi et Guintoli : possible embrouille
MotoGP : Capirossi et Guintoli : possible embrouille Sylvain Guintoli se rendra au Sachsenring la semaine prochaine pour éventuellement suppléer Loris Capirossi sur la Ducati Pramac si le pilote italien blessé n'est pas à même de rouler.  Cette situation, qui semblait simple, est en fait un peu plus compliquée qu'il n'y parait en surface. Le team Pramac met un maximum de pression sur Loris pour qu'il roule malgré ses blessures qui sont loin d'être guéries. Mais pourquoi ?

En fait, selon une source généralement bien informée rencontrée aux Superbikes à Brno, Pramac souhaiterait se débarrasser de Capirossi. Comme beaucoup d'argent est en jeu, l'équipe voudrait que la faute incombe au pilote afin de ne pas avoir à lui payer une somme considérable pour rupture de contrat unilatérale.

L'idée semble donc être de forcer Loris à rouler, et de dénoncer le contrat s'il ne le fait pas. Selon  notre source, cela pourrait donner une situation bizarre, avec Capirossi effectuant quelques tours aux essais pour se qualifier, puis abandonnant très rapidement en course. Il respecterait ainsi son contrat.

Sylvain Guintoli sera lui aussi au Sachsenring, comme le prévoit son accord avec Pramac. Il serait dommage qu'il ne roule pas car courir en MotoGP serait pour lui une indéniable source de plaisir. Mais si ce n'est pas le cas - Capirossi effectuant le minimum de présence contractuel -  Sylvain pourra toujours se consoler avec une rémunération appréciable.

Photo : Sylvain Guintoli lors des tests du Mugello (© Pramac Racing)