MotoGP : Bridgestone aussi va devoir s'adapter aux  CRT
MotoGP : Bridgestone aussi va devoir s'adapter aux CRT L'évolution des motos de Grand Prix à partir de cette année a également des répercussions au niveau du fournisseur exclusif de pneus.  Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna, a déclaré cette semaine à Madonna di Campiglio que la gamme des pneus Bridgestone proposée devrait permettre une plus large utilisation, prenant en compte les besoins des prototypes comme des CRT. Ces enveloppes doivent en effet fonctionner correctement pour les deux types de motos. Donc soit il faut développer des produits compatibles pour les machines d'usine et les CRT, soit éventuellement développer deux types de pneus spécifiques, les uns pour les motos d'usine, et les autres pour les CRT.
 
Depuis la chute de Valentino Rossi lors des essais du Grand Prix du Mugello, dans laquelle sa jambe a été fracturée, des voix critiques se sont élevées quant aux pneus et aux risques qu'ils présentent avant qu'ils n'atteignent leur température de fonctionnement optimale. Ces critiques ont été en augmentant la saison dernière et Rossi lui-même, qui est aussi consultant auprès de Bridgestone, a fait quelques déclarations au sujet de ces pneus, précisant qu'il en avait peur dans une conversation privée avec Kevin Schwantz, divulguée par l'Américain, peut-être même avec le consentement de Rossi lui-même.
 
En outre, l'arrivée de Loris Capirossi en tant que membre du comité de sécurité a conduit à une pression accrue sur Bridgestone. Capirossi, qui se rendra aux tests de Sepang à partir du 31 janvier, a déclaré que sa première tâche serait de faire changer les pneus.
 
Les critiques des pilotes n'ont rien à voir avec leur grande longévité, caractéristique autrefois considérée comme une vertu, mais avec leur lenteur à se mettre à température lors des deux premiers tours. Les pilotes, comme Capirossi, veulent avoir une usure progressive. Dans un sens, c'est revenir à la situation antérieure à l'application de la réglementation des pneus unique. Capirossi a suggéré : "Les pneus doivent être plus prévisibles. Et nous ne sommes pas intéressés à avoir un pneu hautes performances capable de faire le record à chaque tour. Nous voulons que ces pneus aient la possibilité aussi de se détériorer dans les derniers tours."
 
La demande qui est présentée à Bridgestone est complexe, parce que tout le développement des pneus pour la saison prochaine a été fait sur ​​la base des motos d'usine, et à peine avec les CRT. En fait, il y aura toujours une quantité limitée de données concernant ces motos, comme par exemple à Sepang la seule CRT qui est censée pour le moment participer aux tests est la Suter-BMW CRT de Colin Edwards.
 
Photo © Bidgestone