MotoGP : alpha Racing arrive en CRT avec une BMW Superbike
MotoGP : alpha Racing arrive en CRT avec une BMW Superbike L'entreprise bavaroise alpha Racing arrive cette saison en MotoGP en engageant tout d'abord en wild card une BMW SBK pour le jeune espoir allemand Markus Reiterberger. Dans un premier temps, Reiterberger va participer à l'intégralité de la Coupe FIM Superstock 1000 sur une BMW du Team Garnier alpha Racing comme l'an dernier, avec toujours Ralf Waldmann comme conseiller. La saison terminée, avec si possible un bon résultat à la clé, Markus après Magny-Cours pourra disputer plusieurs Grands Prix en tant que wild card, parmi les 4 qui resteront au calendrier : Motegi le 14 octobre, Sepang le 21, Phillip Island le 28 ou Valencia le 11 novembre.
 
La moto utilisée pour le moment est une BMW Superbike modèle 2011, que Markus a déjà piloté sur le circuit Ricardo Tormo. Il nous en avait parlé le 26 janvier sur ce site. Il existe deux exemplaires de cette machine de développement dans les ateliers alpha Racing de Stephanskirchen, où sont préparées par ailleurs les BMW de l'équipe officielle Superbike.
 
Par rapport à la S 1000 RR du mondial Superbike, le cadre SBK d'une des deux CRT est doté d'un axe de la colonne de direction de très grand diamètre (avec excentrique), avec une grande latitude de mouvement supplémentaire vers l'avant (c’est-à-dire dans le sens longitudinal) pour permettre de sélectionner la meilleure inclinaison. Un travail identique est effectué au niveau de l'axe de fixation du bras oscillant sur le cadre, mais avec des amplitudes moins spectaculaires.
 
Comme l'Aprilia ART de Randy de Puniet, la BMW Superbike est tolérée en CRT cette année, mais ce ne sera plus le cas en 2013. L'année prochaine, le cadre alpha Racing sera un prototype, basé sur le cadre Superbike au niveau des dimensions, mais disposant de beaucoup plus de possibilités de réglages que le cadre de série, obligatoire en WSBK.
 
Il faut préciser très clairement et sans aucune ambiguïté que BMW n'est pas concerné par le programme MotoGP d'alpha Racing. Le constructeur allemand est déjà très occupé par ses activités en mondial SBK. Donc il ne s'agit nullement d'une arrivée en douce de BMW en MotoGP, par l'intermédiaire d'un sous-marin nommé alpha Racing.
 
La nouvelle équipe portera le nom officiel d'"Eurospeedway alpha Racing", car le préparateur allemand est également propriétaire du circuit de Lausitz, où faillit d'ailleurs avoir lieu le GP d'Allemagne 2012 après les tergiversations des dirigeants du Sachsenring.
 
Josef Hofmann, le patron d'alpha Racing, a donc discuté de ce GP avec Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna, à qui il a présenté un projet détaillé pour son team CRT à Sepang en octobre dernier. Ce projet comprend la présence permanente de l'équipe en GP en 2013, avec Markus Reiterberger comme pilote. Pour ce qui est d'un éventuel deuxième pilote, on verra plus tard. Ezpeleta a soutenu le projet et accueilli favorablement la future présence d'alpha Racing en MotoGP.
 
Pourquoi alpha Racing vient en CRT
 
Selon Josef Hofmann, le boss, "je veux assurer la pérennité de mon entreprise au-delà de 2012, car nous ne savons pas si BMW sera alors officiellement présent comme actuellement en mondial Superbike. Il est donc logique de développer une autre activité. D'autre part en MotoGP il est plus facile de trouver des partenaires grâce à la bonne couverture TV. Il faut également tenir compte du fait que le transport du matériel est intégralement payé par l'organisateur en MotoGP, alors qu'en WSBK seuls les 5 meilleurs teams ont droit à 3 000 kg par pilote. Enfin les revenus sont plus intéressants en MotoGP car il y a une redistribution d'une partie des droits de diffusion payés par les télévisions par l'intermédiaire de l'IRTA."
 
Nous vous tiendrons au courant de l'avancement de ce projet original, dont l'un des aspects les plus sympathiques est de donner sa chance à un jeune pilote de 17 ans (il en aura 18 le 9 mars).