MotoGP : L’annonce des teams CRT bloquée par un règlement inadapté
MotoGP : L’annonce des teams CRT bloquée par un règlement inadapté Le Grand Prix de Catalogne devait être le cadre de l’annonce des équipes sélectionnées pour participer à la nouvelle catégorie CRT (« Claiming Rules Teams ») en 2012 en MotoGP. Mais un règlement mal conçu n’a pas permis cette proclamation.
Il y a en fait deux problèmes qui grippent les rouages de la machine. Tout d’abord, le prix de rachat (en anglais « claim » d’où le nom de la catégorie) d’un moteur fixé à 20 000 euros. Les prétendants à la nouvelle catégorie ont fait valoir que pour cette somme on ne peut même pas acheter les pièces racing nécessaires à la transformation d’un moteur de série. En plus des vilebrequins, bielles, pistons, soupapes, arbres à cames et autres pièces mécaniques, il ne faut pas oublier que le moteur comprend aussi des périphériques, tels qu’embrayage, boîte de vitesses, boîtier électronique, échappement, etc.

Si on ne peut même pas financer le matériel nécessaire avec cette somme, qu’en sera-t-il alors des frais de développement, qui comprennent la conception, la fabrication et les essais en piste ? Car il ne faut pas espérer avec un budget ridicule pouvoir disposer de performances dignes de la catégorie MotoGP. Si à Barcelone sur l’ensemble de la course le 7e (Crutchlow) prenait 1 seconde au tour et le 9e Capirossi presque 2 secondes au tour avec de vraies machines de MotoGP, vous imaginez les performances de moteurs S 1000 RR ou RSV4 bricolés.

L’autre problème est que certaines petites équipes (celles qui viennent du Moto2, comme le team Speed Master d’Andrea Iannone) n’ont pas de motoriste de développement car les moteurs leurs sont fournis directement par Honda et Geo Technology. Et pour faire marcher un CBR 600 RR de série, il n’y a pas besoin d’être ingénieur. Ces petites équipes pourront donc en 2012 louer à l’année des moteurs prêts à rouler chez des spécialistes compétents, comme Ten Kate pour Honda ou alpha Racing pour BMW. Mais il ne sera plus alors possible pour un autre team de racheter règlementairement ces moteurs… qui n’appartiennent pas à l’équipe. Ce serait comme si vous aviez loué une voiture chez Avis et que vous essayez de la vendre. 

Les auteurs du règlement vont donc revoir leur copie, ce qui devrait permettre à l’IRTA et la Dorna d’annoncer les teams sélectionnés à Silverstone le week-end prochain.

Photo : Le 3 cylindres de Mauro Forghieri