GP du Qatar : Des Frenchies pas épargnés…
MotoGPGP du Qatar : Des Frenchies pas épargnés…
Nos pilotes français ont globalement manqué de réussite pour cette première course de la saison. Voici leurs impressions à chaud.
Loris Baz / MotoGP / Ducati – Avintia Racing / DNF sur chute
La course était pourtant bien partie. J'ai pris un bon départ et j'ai réussi à remonter petit à petit. Je roulais avec Aleix Espargaro. Ensuite, j'ai commencé à perdre du 'grip', en particulier à l'accélération, phénomène qui nous a gênés tout le week-end. J'ai essayé de changer de style, de trouver des solutions. La moto étant bien sur les phases de freinage, j'ai essayé de freiner plus fort pour changer les trajectoires. D'un tour à l'autre, j'ai été un peu trop optimiste à l'entrée d'un virage et j'ai perdu l'avant. Je suis un peu froissé, car la chute était rapide, mais je vais bien, c'est le principal.
C'est dommage, car en arrivant ici, il n'était pas prétentieux de dire qu'un top 10 était envisageable. Il va falloir repartir sur de nouvelles bases en Argentine et je pense que ce n'est pas plus mal. Le fait d'avoir roulé au Qatar avant la course nous a dirigés dans de mauvaises directions.
En Argentine, nous essaierons de trouver des solutions et d'évoluer progressivement séance après séance. C'est un circuit que j'apprécie et je sais que je peux y faire de bons résultats. Ce n'est pas ce week-end qui me fera oublier tout le positif de cet hiver. Le potentiel est présent, il va falloir comprendre pourquoi il y a eu autant d'erreurs ce week-end, sans alertes préalables. J'espère qu'en Argentine, je parviendrai à retrouver le 'feeling' que j'avais lors des tests.
 
Johann Zarco / Moto2 / Kalex - Ajo Motorpsort / 12e
C’était une course un peu folle. J’ai commis une erreur en volant le départ et j’ai reçu en pénalité un ride through qui m'a quasiment amené à la dernière place. Après quelques tours, j'ai vu que des pilotes très rapides tels que Rins et Lowes avaient aussi reçu une pénalité, puis Folger a chuté, donc nous n’avons pas tant perdu, avec tout le respect que j’ai pour eux.
Quant à mon rythme, il était assez bon, mais pas le meilleur. Nous devons encore travailler. Je présente mes excuses à l'équipe, parce qu'il était étrange pour moi de faire cette erreur. C’est la première fois dans ma carrière que je vole un départ et j’espère que ce sera la dernière. Je suis très concentré à tout faire encore mieux en Argentine. La moto est très rapide et homogène et je la comprends bien.
 
Jules Danilo / Moto3 / Honda – Ongetta Rivacold / 11e
"Ça a été une super course ! Aujourd'hui, je me suis senti vraiment bien sur la moto dès le début. J'ai beaucoup travaillé cet hiver, surtout au point de vue mental, afin de rester plus calme pendant la course. C'était ce qui me manquait l'année dernière. Aujourd'hui, je suis bien parti et je suis resté concentré car je savais que je pouvais être rapide. Je suis resté avec mon groupe et j'ai couvert le dernier tour en tête devant. Je remercie mon équipe pour son excellent travail et nous partons maintenant pour l'Argentine dans un bon état d'esprit."

Fabio Quartararo / Moto3 / KTM – Leopard Racing / 13e
”Ce fut une course très compliquée. Je ne sentais pas mon train avant et je ne m'attendais pas à une fin comme celle-ci. Pour la prochaine manche, nous devrons travailler plus dur. Je vais laisser cette course derrière moi et tourner mon esprit vers l'Argentine."
 
Alexis Masbou / Moto3 / Peugeot MC Saxoprint / 24e
"Honnêtement, c'était une course frustrante. Je devais attaquer fort pour doubler d'autres pilotes mais ils repassaient facilement en ligne droite. Donc, la seule chose que je pouvais faire était d'essayer de terminer la course devant mon groupe. Ce que j'ai réussi. Mais dans l'ensemble, c'était difficile de commencer la saison comme ça. Je me suis senti sur la moto comme lors des qualifications et les chronos étaient semblables également. Bien sûr, c'est un aspect positif d'avoir été en mesure de maintenir ce niveau. Cependant, j'étais coincé dans un groupe dont le rythme n'était pas très rapide, et il m'était impossible de rester dans les 2'07. Dans l'ensemble, après un week-end difficile comme celui-ci, nous devons progresser dans plusieurs domaines rapidement. Je pense que nous savons ce qu'il faut faire. " 

Photo : Jules Danilo, notre meilleur performer tricolore ce week-end au terme d’une belle remontée de la 22e place sur la grille à la 11e place finale - © Ongetta Racing