Débuts difficiles pour Peugeot et Alexis Masbou
Moto3Débuts difficiles pour Peugeot et Alexis Masbou  Après avoir acheté Peugeot Motocycles pour commercialiser ses scooters en utilisant le nom de la marque, l’entreprise indienne Mahindra a eu l’excellente idée d’en faire la promotion en inscrivant en Grand Prix un team éponyme pour disputer le Championnat du Monde Moto3 avec Alexis Masbou et John McPhee, au sein de l’équipe Peugeot MC Saxoprint.  Les essais hivernaux de début mars ne furent pas étincelants, McPhee se classant 25e et Masbou 28e des trois jours de test de Jerez. Les trois jours de préparation à Losail mi-mars ne furent pas plus fantastiques, avec le Français 29e et son coéquipier britannique 30e. Les Peugeot – en fait des Mahindra rebaptisées et redécorées – ne fonctionnaient pas mieux que les machines indiennes, à l’exception des deux motos du team officiel de Jorge Martinez "Aspar" qui obtenaient de meilleurs résultats avec Francesco Bagnaia et Jorge Martin.
 
Cette différenciation entre les Mahindra officielles et les Mahindra privées et autres Peugeot devenait évidente lors des essais qualificatifs du Grand Prix du Qatar, avec Bagnaia et Martin 12e et 14e, alors que Masbou menait le peloton suivant en 20e position. Le fossé se creusait encore plus en course avec Bagnaia sur le podium, alors que le premier des Mahindra privées / Peugeot était Darryn Binder en 23e position, un centième de seconde devant Alexis Masbou. Il n’y a pourtant peut-être pas lieu de désespérer pour l’avenir car seule l’équipe d’Aspar avait amené à Losail ses boîtes à air Mahindra de 2015, les autres devant se contenter des 2016 qui manifestement fonctionnaient moins bien.
 
Cela n’empêche nullement Peugeot Scooters de garder le moral : « Arrivés respectivement 24ème et 27ème de la course, Alexis Masbou et John McPhee n'en restent pas moins enthousiastes. »
 
Alexis Masbou est également confiant : « Nous savions que ce premier week-end serait chargé car nous devons travailler pour faire progresser notre machine et comme durant les essais, chaque séance nous a permis d’accomplir de petits pas en avant. Grâce à ces efforts, nous avons pu réaliser un bon tour chronométré lors des qualifications. Malheureusement, malgré le fait que nous n’étions seulement qu’à une seconde de la pole, nous avons été assez mal récompensés puisque nous nous sommes élancés de la 21ème place sur la grille. On pouvait penser que cela allait me permettre de me bagarrer pour les points mais, après m’être  accroché avec Ono dans le 1er tour, notre manque de puissance m’a empêché de remonter mes concurrents. Comme toujours, j’ai donné le meilleur de moi-même mais nous ne sommes pas encore au niveau que nous souhaitons…Je savais que je me lançais dans un grand défi et que les premières courses ne seraient pas facile. Désormais, on connait mieux notre niveau et notre travail devra être encore meilleur pour revenir aux avant-postes. C’est à nous et nous seuls de surmonter les difficultés. La réussite n’en sera que plus belle ! »
 
Photo : Alexis Masbou au Qatar (© PSP L Swiderek)