Mike Di Meglio : une 2e place au soleil
Mike Di Meglio : une 2e place au soleil

Mike Di Meglio a franchi la ligne d’arrivée à égalité parfaite avec Hector Barbera. Pour les départager, le meilleur chrono en course a été pris, et Mike a donc hérité des 20 points de la seconde place, son second podium de la saison pour ses débuts en 250. Magique !

Mike Di Meglio : « Le départ était pas trop mal, mais il y a juste la fin de l’embrayage que je n’ai pas réussi à gérer. J’ai essayé d’être agressif dans le premier tour pour doubler beaucoup de pilotes. Mais je suis content, car après ça s’est passé vraiment bien. Je savais que les pneus allaient s’user et la tactique était de faire attention au début pour avoir un bon rythme en fin de course. Alvaro (Bautista) m’avait donné 2-3 conseils pour gérer les pneus et j’ai essayé de les appliquer sur mes trajectoires. Quand ils se sont touchés en ligne droite avec Barbera, j’ai préféré rester derrière. Puis au freinage d’après, j’ai vu qu'Alvaro freinait un peu tard, sa moto s’est mise en glisse et il est de suite tombé. Je pense qu’il doit y avoir un problème technique. C’est dommage car il perd beaucoup de points pour le championnat. Le team devait quand même avoir un peu de déception et je suis content de leur apporter ce podium. Après ma mauvaise qualification d’hier, je voulais gagner des places au départ, mais je ne pensais pas faire une course aussi belle. J’ai tourné 23 tours en 1’41 et c’est vraiment bien. Dans le dernier tour, un pilote est tombé devant nous et j’ai eu un peu peur qu’il nous entraine. Barbera fermait toutes les portes et je me disais que 3e c’était déjà bien et que ça ne servait à rien de faire une attaque suicidaire et tomber. Vu que des fois je fais des erreurs comme ça, je me suis dit « reste calme ».  Comme Barbera fermait les portes et qu’il restait à l’intérieur, je me suis bien appliqué sur mes trajectoires pour privilégier les sorties, un peu comme Elias avait fait sur Rossi il y a quelques années. Ma moto marchait vraiment bien, j’ai pu sortir très vite et prendre son aspiration et ça a marché. Les dépassements sur la ligne d’arrivée, ça ne m’arrive pas souvent normalement ! En passant la ligne, j’ai crû que j’avais une légère avance, mais après j’ai regardé l’écran sur le bord de piste et vu que j’étais trois. J’étais un peu déçu mais content quand même d’être 3e, mon deuxième podium de la saison. Puis il y a eu la cérémonie du podium, où on ne savait plus trop.  C’est marrant, parce que dans ma carrière je n’ai pas souvent fait 3e, excepté l’an dernier et en début de saison. Pour la suite de la saison, on arrive sur des circuits que j’apprécie (Sepang et Phillip Island), mais ce n’est pas toujours évident avec la 250. J’aime moins Valence, mais comme on a fait beaucoup d’essais cet hiver sur ce circuit, ça devrait aider. L’objectif est de tout le temps être dans les cinq premiers, mais si on peut être sur le podium c’est encore mieux. « 3, 2, 1 ? » Ce serait magnifique mais ce sera difficile. Déjà, il faudrait que j’aligne un week-end parfait. Il faut être plus régulier et plus fort mentalement. »

Jules Cluzel (5e) : « ça fait 4-5 courses d’affilée que ça se passe bien, depuis qu’on a réglé notre problème d’amortisseur, en fait. J’ai fait un bon départ et j’ai gagné une place, mais ça glissait vraiment sur les premiers tours. J’ai réussi à suivre un moment Aoyama, puis j’ai commis une petite erreur qui m’a fait perdre une seconde. J’ai finalement pu un peu revenir sur la fin, mais l’écart restait trop important. C’est une bonne période pour marquer des points importants, j’arrive à être régulier et à faire des courses sans erreur. Tout le monde est super content dans l’équipe, c’est cool. »

Valentin Debise (13e) : « J’ai fait un départ moyen puis je me suis un peu fait bousculer dans le premier tour. Ensuite, je me suis hélas retrouvé seul, trop loin du groupe de pilotes que je visais (Shuhei Aoyama, Lukas Pesek…). Il faut que je réfléchisse un peu plus à mes départs et à mes trjectoires, ou travailler aux essais pour mieux me placer sur la grille. »