Mike di Meglio : ''Je me sens écouté''
Mike di Meglio : ''Je me sens écouté'' A l'issue de trois jours de travail avec l'équipe Tech 3 et sa Mistral 610, Mike a beaucoup progressé et il en est enchanté. 
Tout d'abord au niveau du chrono, j'ai 1'43.0 de l'organisateur, mais Jules Cluzel m'a dit que tu avais tourné en 1'42.8

"C'est 1'42.8"

Comment s'est passée cette journée ?

"Très bien. On a bien travaillé avec l'équipe. La moto va bien, Guy (Coulon) essaie de développer des pièces. Avec mon chef mécano Florian on s'entend bien, il me comprend bien. On arrive à bien se débrouiller. Avec Bradley (Smith) on a à peu près le même style de pilotage, donc on peut développer la machine et on le sent de suite. "

Sur quoi avez-vous progressé essentiellement pendant ces trois jours ?

"On a travaillé un peu sur la rigidité de la moto. Aujourd'hui j'ai essayé de nouvelles pièces qui m'ont apporté beaucoup de choses. Ce qui est bien avec notre équipe, c'est qu'on est un peu des pilotes d'usine, donc on a la chance de pouvoir évoluer peut-être plus vite que d'autres. Quand j'ai fait mon chrono j'avais certains problèmes, qu'on a d'ailleurs encore à résoudre, donc la moto a encore du potentiel devant elle. Il reste encore beaucoup d'évolution à faire. Le but est d'arriver au premier Grand Prix prêt au maximum."

Préfères-tu la Mistral 610 dont tu disposes cette année à ta moto de l'année dernière ?

"Bien sûr. Je roule partout plus vite. Je m'entends bien avec mon équipe. C'est une équipe française et nous avons un très bon dialogue. On vient de passer beaucoup de jours ensemble, ce qui a créé des liens plus forts. Ce que j'aime beaucoup, c'est que je me sens écouté. On travaille ensemble et ça avance."

Photo : Bradley Smith, Mike di Meglio et Florian Chiffoleau aux tests de Valencia, avec derrière eux Romain Lanusse (© PSP Stan Perec)