Maxime Berger : '' Une première journée en championnat du monde Superbike, c'est impressionnant, c'est top.''
Maxime Berger : '' Une première journée en championnat du monde Superbike, c'est impressionnant, c'est top.'' Grands débuts en mondial SBK du vainqueur Superstock 1000 de Magny-Cours l'an dernier. La marche est haute, mais Maxime est heureux. Il n'avait de toute façon jamais pensé que ce serait facile. "La journée du vendredi a été plutôt pas mal. En fait, ça s'est bien passé et pas bien passé en raison d'une chute en plein milieu de la séance qualif. Sinon, on cherche encore des réglages pour le châssis afin que la moto soit meilleure. J'ai une moto qui est bien, mais un peu lourde, un peu physique. Elle n'est pas assez vive sur les changements d'angle. Elle manque de vivacité en fait.
 
Hier, tu nous disais que tu manquais de grip à l'avant. Tu en as trouvé un peu ?
 
"On a trouvé quelques solutions. Maintenant, c'est surtout de vivacité dont j'ai le plus besoin. 
 
Mais à Phillip Island, il n'y a pas tellement de changements d'angles brutaux ?
 
"Dans le peu qu'il y a, je perds vite du temps. Sur ce circuit, il y a quelques virages lents. Il n'y en a pas beaucoup, mais au changement d'angle, il faut être quand même assez vif. Or on manque de précision et de vivacité à ces endroits-là. J'ai la 18e place. Mais bon, on est 22 pilotes et le dernier est à 2.2 du premier, donc c'est serré.
 
Tu parlais d'une chute tout à l'heure, que t'est-il arrivé ?
 
"On a changé de pneu et j'en ai utilisé un plus tendre. J'ai commencé à descendre les chronos, puis je suis arrivé dans un petit virage au milieu du circuit…
 
Le droite serré ?
 
"Oui, c'est ça, le droite serré, il y a plusieurs pilotes qui ont chuté à cet endroit-là. Je ne sais pas trop pourquoi. Le goudron y est peut-être de mauvaise qualité. Et j'ai peut-changé un peu ma trajectoire, bref j'ai perdu l'avant. 
 
Il y a peut-être aussi le fait que les pneus chauffent mal à droite, car à Phillip Island il y a beaucoup de virages rapides à gauche pour seulement deux virages lents à droite ?
 
"Oui, ça aussi.
 
Quel est ton bilan d'ensemble de ce vendredi ? Es-tu plutôt satisfait ?
 
"Oh oui. Une première journée en championnat du monde Superbike, c'est impressionnant, c'est top. Ça fait du bien, mais aujourd'hui ça a été frustrant parce que tu n'a pas envie d'être à la cave.
 
Oui, mais bon, ce n'est pas catastrophique, c'est quand même seulement ton premier jour en mondial Superbike…
 
"Oui, mais personne ne t'attend. Tout le monde roule. Tout le monde met du gaz. Personne ne s'occupe des autres. C'est clair et net. Mais c'est bien d'être là."
 
Photo : Maxime Berger (photo Supersonic)