Marino, un poisson (d’avril) qui ne tombera peut-être pas à l’eau
Marino, un poisson (d’avril) qui ne tombera peut-être pas à l’eau

Vous avez marché ? Nous aussi, et les deux pieds dedans. Florian Marino wild card pour le team Tech 3 au GP de France, c’était beau et tout à fait possible, mais c’était un bien beau poisson d’avril.

« C’était un coup de mon père, même moi j’étais pas au courant ! Quand j’ai vu le communiqué, ça faisait vraiment vrai. En tout cas, si au final ça donne des idées à Tech 3, ce serait génial » commente Florian Marino, qui a signé sa première pole en championnat d’Europe Superstock 600 le week-end dernier. On a donc profité de cette « bonne » farce pour poser directement la question à Hervé Poncharal : est-ce qu’une wild card dans le courant de la saison est quelque chose de possible ? « On n’en a jamais parlé, mais effectivement, ce n’est pas impossible, encore faut-il avoir une troisième moto. Mais pourquoi pas, c’est à voir ! » confie le team manager, qui avait déjà fait confiance à Florian Marino pour faire les premiers tours de roue de la Mistral 610 (la Moto2 Tech 3) en fin de saison 2009.
Florian Marino wild card au Grand Prix de France ? Ce n’est peut-être pas tant un poisson d’avril que ça. En tout cas, ça a mis la puce à l’oreille aux principaux concernés. Well done Thierry !