Magny-Cours, deuxième jour
EnduranceMagny-Cours, deuxième jour
Deuxième et dernière journée de tests officieux à Magny-Cours, à laquelle participent entre autres plusieurs équipes qui prendront part au Bol d’Or les 12 et 13 septembre prochains.
Gwen Giabbani (Yamaha YART) : « C’était un peu mouillé ce matin, puis ça s’est amélioré. Cet après-midi, on a validé quelques solutions techniques. Dans l’ensemble, je suis satisfait de ces deux jours d’essai. La moto est maintenant plus saine. Dans l’ensemble les chronos sont bons. Aujourd’hui, j’ai tourné en 1’41.5. C’est un petit peu moins rapide qu’hier (1’41.2). »
 
Matthieu Lagrive (Honda Michelin) : « On a continué à travailler pour trouver les bons réglages châssis, ce qui est important. On avait consacré beaucoup de temps hier aux essais de pneumatiques et on s’est aujourd’hui concentré sur la partie-cycle. On a bien dégrossi le sujet. William Costes et Josep Monge ont tourné en 1’42.0 et moi en 1’41.4. »
 
Christophe Guyot (GMT) : « Nous avons beaucoup pratiqué les ravitaillements car nous ne participons pas au Championnat du Monde. Nous avons réalisé de bons chronos avec nos Pirelli en 1’41.8.  Ce n’est pas mal, car nous nous sommes rendu compte que nous ne disposions pas de la bonne boîte de vitesses et ici ça joue beaucoup. On l’aura pour le Bol grâce à MG Compétition.  Les prétendants habituels à la victoire sont évidemment compétitifs également. Mais la concurrence sera plus rude avec nos amis du YART qui semblent très forts ainsi que le team Daffix (ndlr : Michelin Power Research team)  qui revient en force après de longues années d'abstinence. La course s'annonce très ouverte mais nous devrions pouvoir y figurer honorablement. »
 
Jean-Philippe Weber (directeur de la compétition Michelin moto) : « Pour la Honda du Michelin Power Research Team, tout s’est très bien passé. Aujourd’hui, il n’y avait pas trop de température au sol. On a tourné en un petit 1’42. Nous avons validés de nouveaux pneus pour la 63. Nous sommes ravis du travail effectué et de la bonne homogénéité de l’équipage. 
 
Concernant la Yamaha du YART, nous avons effectué des ajustements par rapport à la moto. Nous avons validés deux nouvelles solutions. Le travail a été bon. On a ainsi vu ce matin sur piste séchante que les intermédiaires marchaient bien. Ces deux journées ont été bonnes. »
 
Damien Saulnier (Suzuki Junior Team Lycée Le Mans Sud) : « C’était mieux qu’hier. Freddy Foray a tourné en 1’43.0 avec des pneus qui avaient 50 tours. On a fait 70 tours avec les arrière et 100 avec les avant. On a surtout fait rouler Freddy pour régler la moto. On est content, la moto va mieux. On a enfin certains problèmes qui nous handicapaient depuis le début de la saison. C’est positif pour le Championnat de France Superbike les 5 et 6 septembre au Mans. »