Louis Bulle à Jerez : La course
DiversLouis Bulle à Jerez : La course Après des essais chrono difficiles – la moto refusant de tourner – Louis partait de la 18e place sur sa  Suter aux couleurs de l'Equipe de France de vitesse espoir, engagée par le Centre International de Pilotage (CIP) managé par Alain Bronec. "La course ne s'est pas passée super, super. Je suis parti tranquillement au début pour ne pas refaire l'erreur de Valence où je suis tombé assez tôt. Une fois que les choses se sont calmées, j'ai essayé d'augmenter le rythme petit à petit. Puis j'ai retrouvé les mêmes sensations qu'hier lors des essais.
 
Vous n'avez pas trouvé de solution ?
 
"Ça s'est un peu amélioré, mais il pleuvait vraiment beaucoup plus fort pendant la course et du coup ce n'était pas évident du tout. Dès que j'accélérais, que je mettais de l'angle, la moto glissait et saucissonnait en étant sur le fil. Du coup, ça ne m'a pas du tout donné confiance et j'ai fait toute la course en dedans. Je n'étais pas à l'aise du tout.
 
Que garderas-tu comme souvenir d'ensemble de tes deux week-ends en CEV ?
 
"C'était vraiment super. Sur le sec, j'ai vraiment adoré. Sous la pluie, je me suis moins amusé on va dire, ce n'était pas très drôle. C'était vraiment génial d'essayer ces motos, de rouler dans un autre championnat avec d'autres personnes face à d'autres concurrents. J'ai adoré rouler vendredi sur le sec sur le circuit de Jerez. Il est intéressant ainsi de découvrir de nouveaux circuits car je n'avais roulé ni sur l'un, ni sur l'autre.
 
"Je suis déçu de cette course car sous la pluie je se suis pas forcément le plus à l'aise, mais pas le plus mal non plus. Or là je n'étais pas à l'aise sur la moto. J'ai subi toute la course, ce qui n'est pas mon habitude sous la pluie. Dommage qu'il n'y ait pas eu un week-end entier de beau, mais bon, on est en novembre. Merci beaucoup à la FFM et à Alain Bronec ainsi qu'à toute son équipe pour cette super opportunité."
 
Photo : Louis Bulle à Jerez
(merci Marc)