Le circuit du Mans par Guillaume Dietrich
Le circuit du Mans par Guillaume Dietrich Le double champion de France Superbike vous révèle tous les secrets du circuit sarthois. STATISTIQUES PISTE :
-    longueur : 4180 m
-    largeur : entre 9 et 11 m
-    virages à gauche : 4
-    virages à droite : 8
-    longueur principale ligne droite : 900 m

CHRONOS DE REFERENCE :
-    Record du circuit : 1’32’’647 (Dani Pedrosa – Pole position MotoGP 2008)
-    Record France SBK 2008 : 1.39.650 (Guillaume Dietrich)
-    Record France SSP 2008 : 1.42.734 (Matthieu Lagrive)
-    Record France 125 2008 : 1.47.260 (Jonas Folger)

COORDONNEES CIRCUIT :
-    Adresse : Automobile Club de l’Ouest
Circuit des « 24 Heures » - 72019 LE MANS Cedex 2
-    Tél/Fax : 02.43.40.24.30 / 02.43.40.24.35
-    E-mail : circuit.bugatti@lemans.org
-    Site web : www.lemans.org

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT SELON GUILLAUME DIETRICH :
« Le Mans est un circuit  que j’aime bien. En plus il y a du grip que ce soit sur le sec ou le mouillé depuis qu’ils ont refait le revêtement. On se prend donc moins la tête pour les réglages, d’autant que son tracé n’a pas de grosses particularités techniques. Mais ça reste un circuit plutôt intéressant par rapport à d’autres circuits du championnat de France. Je pense par exemple à la courbe Dunlop, qui a su conserver une vitesse de passage en courbe importante. Il y a aussi les « Esses » qui permettent une belle accélération et où l’on arrive à se faire plaisir. Après, il y a d’autres endroits que j’aime moins, comme le double droit du Garage Vert, qui n’est pas très intéressant. Ce n’est pas un circuit très technique par rapport à d’autres – c’est-à-dire que ce n’est pas un circuit très difficile pour aller vite – et il permet d’avoir plusieurs trajectoires. Ce qui est très bien pour l’Endurance par exemple, où c’est plus facile pour doubler que sur un circuit comme Magny-Cours qui est mono-trajectoire. Grâce à son grip, on se fait aussi plaisir sous la pluie, car on peut quand même aller très vite. Et puis c’est un circuit qui reste mythique, donc ça fait toujours plaisir d’aller rouler là-bas, même si son tracé a évolué. »

LE TOUR DU CIRCUIT PAR GUILLAUME :

Courbe Dunlop
: Bien rester à gauche, attendre pour plonger au point de corde, freinage après la sortie des stands.

Chicane Dunlop : on garde la corde à gauche pour pouvoir remettre gaz le plus tôt et le plus droit possible à la sortie.

Chapelle : on prend un premier point de corde au freinage, on s'élargie pour reprendre le point de corde, la sortie s'ouvre donc et on peut bien ouvrir les gaz.

Musée : freinage au raccord de bitume, la sortie est large aussi donc en profiter !

Garage vert : Freinage au feu de signalisation de gauche. Bien élargir entre les deux points de corde, bien relever la moto pour passer la puissance.

Chemins aux bœufs : Freinage à 150 mètres. On rentre en 2e et on passe la 3e au changement d'angle.

Les "Esses " bleus : Freinage au trait blanc par terre, à la sortie du droit il faut être le plus possible à droite. Le virage est en appui donc on en profite en mettant de l'angle. A la sortie du gauche, grosse accélération avec un gros appui sur les repose-pieds.

Le raccordement : Entre les 2 points de corde, on élargie sur le vibreur extérieur. Attention à la sortie !

Note : Attention ! Guillaume Dietrich est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.