La nouvelle Ducati dévoilée
La nouvelle Ducati dévoilée

Après la présentation de ses pilotes, Ducati a dévoilé la GP9, ultime version de la Desmosedici. Claudio Domenicali, le directeur de Ducati Corse, a révélé les nouveautés techniques de cette machine et répondu aux nombreuses questions des journalistes sur la situation de crise en MotoGP.

Des nouveautés pour 2009
« La GP9 se caractérise par un changement majeur pour Ducati avec l’introduction du châssis carbone en lieu et place du traditionnel treillis tubulaire en acier. Ce châssis permet de remonter le haut moteur au niveau de la colonne de direction. Le treillis tubulaire était efficace puisque nous avons déjà gagné un championnat avec, mais nous voulions franchir une autre étape afin de régler certains problèmes qui se posaient avec notre machine de MotoGP. Parmi les autres grosses évolutions de la GP9, il y a un nouveau système de gestion du moteur, avec une nouvelle combinaison boîte à air/mapping qui devrait aplatir la courbe de puissance et améliorer ainsi la prise en main. La puissance absolue est légèrement améliorée bien qu’elle reste sensiblement la même que l’an dernier. Enfin, la dernière grande nouveauté dans le team en 2009 est l’arrivée de Nicky Hayden. Je suis convaincu qu’il est le coéquipier idéal pour Casey Stoner et qu’ils développeront à eux deux un esprit positif dans l’équipe. En plus d’être une personne sympathique et aimable, Nicky est un pilote qui ne baisse jamais les bras et cette volonté collera parfaitement à notre machine. Sa première journée d’essais à Valencia a été plus dure que nous ne l’avions imaginé, mais il a terminé l’année à quelques millièmes du 3e meilleur temps, pour sa seconde sortie seulement au guidon de la Ducati. » 

Ducati ne connaît pas la crise
Claudio Domenicali a aussi parlé ouvertement de la crise qui touche le MotoGP. « Ducati a la chance d’avoir des partenaires solides, à commencer par notre partenariat à long terme avec notre sponsor principal, Marlboro, mais aussi avec Shell et Telecom. » Le budget annuel de Ducati alloué à la compétition reste d’ailleurs le même que les autres années, à savoir 40 millions d’euros (dont 70 à 80% alloués au motoGP). « Il est vrai que les constructeurs doivent faire face aux baisses des ventes de voitures et de motos, mais d’un autre côté, la compétition moto jouit de toujours autant d’engouement de la part des fans. » Pour autant, si les audiences restent bonnes, les constructeurs, les organisateurs et la Fédération savent qu’ils doivent réfléchir sérieusement à la réduction des coûts en MotoGP, afin qu’un maximum de concurrents puissent continuer à y participer. « Nous réfléchissons à plusieurs propositions comme celle de rallonger la durée de vie des moteurs, qui est l’un des plus gros coûts en MotoGP. Actuellement, un moteur a une durée de vie de 600 à 800 km (un peu plus d’un week-end de course, NDR). Il faudrait la rallonger à 2 ou 3 week-ends de course. Ça ne se fera pas du jour au lendemain car cela demande de redessiner des pièces internes, mais le projet pourrait aboutir en 2010. En attendant, nous avons proposé de raccourcir la durée des séances d’essais. » Les séances d’essais sur les week-ends de Grands Prix pourraient donc passer de 60 à 45mn. Il est question également de réduire le nombre de motos dans chaque team, à savoir une seule machine par pilote + une 3e en secours en cas de chute ou de panne de l’un des pilotes.