La colère de Stoner
La colère de Stoner Casey Stoner était visiblement furieux à la fin de la séance qualificative. Nous sommes allés le voir dans son hospitality pour savoir pourquoi… Casey, tu es toujours en colère ?

« Oui, absolument. Ce n’est pas à cause de ma position aux qualifications, ou du fait que j’ai raté la pole, mais à cause du comportement des autres pilotes. Depuis hier, certains roulent n’importe comment et ralentissent n’importe où pour prendre une roue, souvent dans des endroits dangereux du circuit, comme la courbe qu’on prend en 6e, à plus de 280 km/h. Ici, il est impossible de changer de trajectoire. Depuis hier, j’ai failli chuter trois fois. Deux fois à cause de Randy de Puniet, chaque fois au même endroit, et cet après-midi à cause de Sete Gibernau. Les gens disent que c’est la course, que ça peut arriver, mais c’est faux : ça ne doit plus arriver ! Il faut des punitions car aucune règle n’existe en MotoGP, en 250 ou en 125. En 2006, j’avais reçu un avertissement pour avoir gêné Pedrosa à Estoril. Depuis, plus personne n’a été puni. Il serait temps que ça change. »