Jorge Lorenzo : ''Nous n'en sommes qu'au début''
Jorge Lorenzo : ''Nous n'en sommes qu'au début'' Le Grand Prix du Portugal a toujours été extrêmement favorable au leader actuel du championnat du monde. Il maîtrise parfaitement bien la piste d'Estoril où il a déjà remporté trois victoires. Sa récente première place obtenue à Jerez ne peut que le conforter pour ce week-end.
L'une des difficultés viendra de l'opposition des Honda, avec Casey Stoner comme Marco Simoncelli très incisifs en Andalousie, alors que si Dani Pedrosa est enfin bien remis physiquement il peut constituer lui aussi une sérieuse menace pour son compatriote. 

La grande question va être de savoir quel temps il va faire, ce qui est toujours difficile à Estoril. Les organisateurs ont beau déplacer la date entre l'automne et le printemps, les surprises, amenées de l'océan par le vent marin, ne manquent pas.

“Cette semaine, nous sommes au Portugal, un pays où j’ai connu beaucoup de bons moments, explique Lorenzo. J’ai remporté ma première victoire à Estoril dans la catégorie MotoGP en 2008, et j’ai aussi gagné les deux années suivantes. C’est un peu une piste talisman pour moi et c’est aussi l’endroit où les astronautes atterrissent à chaque fois ! Je suis en tête du classement mais il est encore très tôt, nous n'en sommes qu'au début. Cette semaine est aussi importante parce que nous avons un test lundi et que nous aurons l’opportunité de vérifier de nombreuses choses qui nous serviront par la suite.”

Pour son coéquipier Ben Spies : “L'équipe a travaillé très dur tout au long du week-end de Jerez pour me fournir une moto compétitive pour la course. Nous pouvions nous battre pour le podium mais ça ne s’est malheureusement pas passé comme prévu. Je m’étais fait plaisir ici l’an dernier lors des essais et j’avais été très frustré de ne pas participer à la course. Je suis donc impatient de commencer vendredi matin pour voir ce que nous pourrons faire.”

Photo : Jorge Lorenzo après sa victoire de Jerez (Marc Robinot © PSP)