Interview Randy de Puniet : ''Les 1000, ça va faire mal !''
Interview Randy de Puniet : ''Les 1000, ça va faire mal !'' Après sa grosse chute lors des qualifications du GP des USA il y a trois semaines, Randy de Puniet a repris le guidon de sa Ducati Pramac ce week-end pour essayer de sauver une année décidément très difficile. Nous l'avons rencontré hier après-midi, dans son motorhome sur le circuit de Brno, pour faire un point sur la situation. Comment te sens-tu physiquement aujourd'hui ?

C'est difficile. Déjà, aux Etats-Unis, il a fallu que je reste cinq jours de plus avant de pouvoir prendre l'avion. Les cotes sont nickels, par contre les lombaires me font encore souffrir. La fêlure du bassin est quasiment remise, mais il faut compter deux mois pour me remettre de la fracture des lombaires. ça s'améliore depuis mercredi de la semaine dernière, mais je n'ai quasiment pas pu faire de sport et de kiné pendant toute la pause à cause des hématomes.

Tu as chuté lors de la seconde séance libre, tu n'as pas aggravé tes blessures ?

Non, par contre, j'ai confirmé que l'ancien cadre ne va pas du tout. Ils ont voulu que je le reteste, et je l'ai testé : trois tours sans feeling et le quatrième tour j'étais par terre. Pour moi, c'est réglé. Je m'en suis pris dix comme ça depuis le début de l'année sans savoir pourquoi. Depuis deux courses - Allemagne et Etats-Unis - on est redevenus performants avec le nouveau cadre reçu au Sachsenring. C'est un cadre plus souple qui offre plus d'informations et on a un meilleur feeling en entrant dans les virages. Le problème, c'est que j'ai une moto avec l'ancien cadre et une moto avec le nouveau. Et c'est comme ça pour tous les teams satellites. Il fallait vraiment voir s'il y avait un plus avant de fabriquer d'autres cadres.

Tu penses arriver à voir le jour avec cette Ducati d'ici la fin de l'année ?

Comme je l'ai dit, sur les deux derniers GP, on est redevenus performants puisque j'étais à 7-8 dixièmes au Sachsenring et entre 7 et 9 à Laguna Seca avant de me blesser. Même si ce sont des petits circuits, on a retrouvé de la vitesse. Là, je suis 13e pour l'instant mais je pense qu'il y a moyen de rentrer dans le top 10. Je retrouve mon niveau, mais on ne peut pas faire mieux pour l'instant, il faut patienter en espérant que ça évolue.

Tu commences à avoir des pistes pour la saison prochaine ?

Eric (Mahé) bosse, mais il n'y en a pas trente-six milles. Il y a une place chez LCR si jamais ça ne se fait pas avec Dovizioso ou Bradl, une place chez Tech 3 si Colin (Edwards) s'en va et puis une place chez Pramac. Et il y a éventuellement Gresini. Donc c'est soit l'une de ces options, soit le Superbike si on arrive à trouver une moto compétitive. Si je vais en SBK, c'est pour être devant, pas pour faire 8 ou 9e. Sinon, ce sera la maison en attendant éventuellement qu'on m'appelle pour un remplacement. Mais ce qui est clair et net, c'est que je ne roulerai ni sur une CRT (les futures 1000 de MotoGP à châssis prototype et moteur de série), ni en Moto2. Il faut attendre septembre je pense, que Dovizioso et Simoncelli signent leur contrat, pour que ça se décante. Je sais que Pramac aimerait bien me garder et Ducati va bien finir par progresser. Chez Lucio Cecchinello je connais tout par coeur et chez Tech 3 ce serait une nouvelle aventure sympa avec la Yamaha et une équipe française. Donc, je n'exclus rien. Quoi qu'il en soit, je ne veux pas être là pour faire le drapeau sur la grille car la saison que je vis n'est vraiment pas facile. Je ne veux pas en faire une autre encore pire.

Tu t'attendais en début d'année à ce que la saison soit aussi difficile ?

Non, pas à ce point là. Je pensais que ça allait être un peu compliqué mais pas que la moto serait aussi loin. Je pensais qu'on serait quand même au niveau des motos privées. Aujourd'hui, une Ducati officielle c'est presque moins bien qu'une Honda ou une Yamaha satellite. Mais Ducati ne va pas continuer à se faire tuer comme ça. D'ailleurs, on a entendu dire qu'ils ne roulaient pas lundi car ils étaient en train de faire une toute nouvelle moto (avec un cadre alu, ndlr). A mon avis, les 1000 ça va faire mal !

Photo : Randy sur la grille de départ du GP d'Allemagne (PSP)