Interview Marco Melandri : ''Je n'ai rien à perdre''
Interview Marco Melandri : ''Je n'ai rien à perdre''
Alors que les essais se poursuivent sur le circuit de Losail, nous avons profité pour interviewer Marco Melandri sur sa première journée d'essais sur la nouvelle Kawasaki. Vous retrouverez l'interview exclusive et complète du pilote italien sur son hiver infernal dans le prochain numéro de Sport-Bikes, en kiosque le 23 mars.
Marco, tu as obtenu hier le 2e temps de la première journée d’essais. Est-ce que tu as déjà pu entrevoir le potentiel de ta moto ?
C’est encore un peu tôt pour le dire, même si la machine 2009 a progressé sur certains points par rapport à la moto 2008. Je suis content d’avoir obtenu le 2e temps, mais ça ne veut rien dire car les pilotes les plus rapides n’étaient pas en piste et les chronos étaient loin des véritables temps. Mais c’était important pour moi d’avoir un premier bon feeling avec la moto, après 3 mois sans rouler, et de voir aussi que toute l’équipe était très motivée. On a tous passé le même très mauvais hiver et cela a resserré les liens. Nous voulons tous montrer à Kawasaki qu’ils ont tort de vouloir arrêter la compétition.

La décision finale de participer à la saison 2009, dépend-t-elle des résultats obtenus durant ces trois jours d'essais ?
Oui, lorsqu’on m'a proposé la solution de ce team privé avec un pilote, je leur ai dit « ok, mais je veux d’abord essayer la moto. » Après les essais, on aura une discussion entre Kawasaki, la Dorna et moi, pour prendre la décision de courir ou pas. Parce que si la moto est trop loin des autres, et qu’on n’a pas de développement, je ne veux pas faire une autre mauvaise saison comme celle de l’an dernier. Bien sûr, tout le monde sait, et moi le premier, qu’on ne part pas pour gagner. Mais si j’ai confiance en la moto, j’espère être capable de montrer aux gens que je peux me battre, afin d’avoir une bonne moto pour 2010. De toute façon, je n'ai rien à perdre...

L'interview complète et exclusive de Marco Melandri sera dans le prochain Sport-Bikes, en kiosque le 23 mars.