Interview Jules Cluzel : ''J'ai tout essayé (rire), mais en vain''
Interview Jules Cluzel : ''J'ai tout essayé (rire), mais en vain'' Pour sa première course en championnat du monde Supersport, Jules a terminé en quatrième position à Phillip Island. Voici ses premières impressions. "Dans l'ensemble, ça ne s'est pas mal passé. Ça se présentait difficilement par rapport aux conditions très chaudes, surtout au niveau de l'usure des pneumatiques. La course a été réduite, il fallait quand même arriver à bien gérer, donc pour moi j'allais dans l'inconnu car je ne connaissais pas la catégorie ni le déroulement des courses.
 
"J'ai pris un super départ, mais je ne voulais absolument pas mener la course car je souhaitais être le plus coulé possible pour user le moins possible mes pneumatiques. Je me suis donc contenté de suivre le leader, qui a été mon coéquipier en début de course, ensuite Fabien et à la fin Kenan.
 
"Du début jusqu'au 10e tour, j'ai été en position d'attente, sans trop forcer sur mes pneumatiques, en essayant d'être le plus coulé possible, et je n'ai pas du tout attaqué parce que ça n'aurait servi à rien.
 
"Il y a eu ensuite des problèmes de dribble à l'avant qui sont venus avec l'usure des pneumatiques, puis qui sont devenus assez violents aux alentours du 10e tour. Je ne pouvais plus rentrer correctement dans les virages – surtout deux d'entre eux -  donc je perdais un peu de temps dans cette partie-là et il a fallu que j'attaque un peu plus sur mon pneu arrière pour pouvoir suivre.
 
"La dernière partie de la course a été plutôt compliquée, surtout les deux derniers tours. Quand il a fallu accélérer, en fait moi je ne pouvais plus rentrer avec de la vitesse dans les virages. Mon pneumatique arrière commençait vraiment à glisser, donc il était vraiment compliqué de pouvoir revenir pour la victoire.
 
"Je suis content de cette quatrième place. Je suis déçu car j'ai tout fait pour terminer troisième et monter sur le podium. Dans l'avant-dernier tour, j'ai enlevé un peu de traction control pour essayer de tout donner sur les deux derniers tours. Mais mon pneu n'en pouvait plus et il a vraiment été difficile dans les derniers virages de contenir Parkes. J'ai tout essayé (rire), mais en vain. Dans l'avant-dernier virage, il est ressorti avec plus d'accélération, m'a passé et je n'ai pas pu lui faire l'aspiration dans la ligne droite."
 
Photo : Jules Cluzel (© librelatitude.com)