Il était une fois entre les dunes... Le récit des pilotes
Il était une fois entre les dunes... Le récit des pilotes Voici quelques images sympas du premier Grand Prix de l'année, et comment s'est passée cette course du point de vue des "autres" pilotes MotoGP. Important : Cliquer en haut à droite des photos de la galerie pour qu'elles prennent leur vraie dimension.

Andrea Dovizioso (Honda Repsol - 4e) : "Je suis un peu déçu car notre objectif était le podium. Mais nous avons malgré tout eu une bonne course. On a eu un bon rythme, la moto était constante, et j'ai même fait mon meilleur chrono dans le dernier tour. Mais on doit encore passer un cap pour rester avec Casey et Dani. J'ai perdu beaucoup de temps dans mon duel avec Simoncelli, et sa manoeuvre de dépassement était vraiment à la limite. ça a été un moment crucial dans la course, car c'est ce qui nous a fait perdre le contact pour le podium."

Marco Simoncelli (Honda Gresini - 5e) : "Je suis ravi ! J'étais un peu trop nerveux dans les premiers tours, mais c'était tellement bon de rouler devant le paquet, que j'ai bien failli ne pas terminer la course ! Blague à part, je suis vraiment content d'avoir rouler en 1'56, mais nous étions capables de faire mieux. Lorsque j'ai passé Dovizioso, j'ai pensé que je pourrais revenir sur Lorenzo, mais j'ai fait une petite erreur qui a cassé mon rythme. A la fin, j'étais un peu plus lent que Dovizioso avec les pneus usés, et j'ai baissé de rythme. Mais c'était génial de rouler aussi près des pilotes de pointe : ce n'est peut-être pas ma meilleure course au niveau du résultat, mais ça l'est en terme de régularité et de distance avec le vainqueur."

Ben Spies (Yamaha - 6e) : "C'est la première course de l'année et c'est déjà de la poussière. ça n'a pas été le tableau parfait et j'ai été poussé au premier virage pour me retrouver coincer derrière Barbera et Rossi dans les premiers tours. J'ai donc perdu le contact avec les gars de devant. Mis à part ça, c'était une bonne course : je me suis battu avec Valentino, il pilotait très bien et ce n'est pas un gars facile à doubler. Après l'avoir passé, j'ai fait de bons chronos et la moto était très bien. C'est juste la première partie de la course qui n'a pas fonctionné comme je l'aurais voulu. C'est la première course de l'année, je ne suis pas rentré dans le top 5, mais on a quand même ramené des points importants."

Colin Edwards (Yamaha Tech 3 - 8e) : "C'est le mieux que je pouvais faire et je suis content de la façon dont j'ai piloté. Comme toujours, les gars de mon équipe m'ont préparé une bonne moto. Une 8e place est une très bonne chose considérant le niveau des gars devant moi. J'ai eu quelques moments forts comme lorsque j'ai bien failli embarquer Ben (Spies). ça n'aurait pas été une trés bonne idée ! Je pense que j'aurais pu aussi à un moment me battre avec Valentino, mais même s'il n'est pas à 100%, il pilote quand même superbement."

Nicky Hayden (Ducati - 9e) : "J'ai fait un mauvais départ et quand De Puniet a chuté, j'ai failli rouler sur lui et j'ai donc dû quasiment m'arrêter. Je suis quand même soulagé de ne pas l'avoir touché, mais cet arrêt n'a pas arrangé ma course. J'étais bon dernier avec un écart conséquent sur l'avant-dernier. J'ai refait mon retard et lorsque j'étais 9e, j'ai pu commencer à rentrer dans un bon rythme. J'ai essayé de rattraper Edwards car je me suis dit que ce serait sympa de faire le dernier tour avec lui. Mais je n'ai pas pu. ça a été un week-end difficile pour moi sur et en dehors de la piste. On a encore beaucoup de boulot, mais ce n'est que la première course."

Hiroshi Aoyama (Honda Gresini - 10e) : "Lorsque nous avons eu la minute de silence pour le Japon juste avant la course, j'étais très ému. Au nom de tous mes compatriotes, je voudrais remercier toutes les personnes qui nous ont montré leur support durant ces moments si tristes. j'ai eu une course très difficile à cause du départ. De Puniet a chuté juste devant moi et j'ai perdu du terrain précieux. J'ai finalement regagné des places et retrouvé mon rythme, mais c'est dommage car je voulais vraiment faire une belle course. Mais je suis content car le feeling avec l'équipe est parfait, ils croient en moi et je pense que nous pouvons faire de belles choses."

Cal Crutchlow (Yamaha tech 3 - 11e) : "Je suis assez content de ma course, même si j'aurais bien aimé rentrer dans le top 10 après les bonnes qualifications que j'ai faites. je n'ai pas pu rester avec Nicky et Aoyama car j'ai perdu trop de temps à passer Barbera. Eux sont arrivés à le passer, mais moi je suis resté bloqué derrière. Il a une moto rapide et ce n'est pas facile de le dépasser dans ces conditions et de rester devant. Le plus important était de terminer la course et d'avoir une première course à la ceinture. Les deux prochaines courses seront difficiles car je ne connais pas du tout les circuits (Jerez et Estoril)."

Hector Barbera (Ducati Aspar - 12e) : "C'était une course difficile. Je ne pouvais pas piloter confortablement dès le départ, et j'ai réalisé que la moto ne marchait pas aussi bien qu'aux essais. Je n'avais aucun grip à l'arrière, et je ne pouvais pas rentrer dans les virages à la vitesse habituelle et freiner aux mêmes points. J'étais vraiment en colère. J'espère que nous allons trouver le problème et que ça ira mieux à Jerez."

Karel Abraham (Ducati AB Cardion – 13e) : "Je suis désolé qu'ils (de Puniet, Capirossi, puis Elias) n'aient pas terminé la course parce que je voulais me battre avec eux. J'ai eu des problèmes de frein au deuxième tour. Je suis sorti hors de la piste et j'ai presque atteint le gravier. J'ai perdu le contact avec le groupe devant moi et, malheureusement, je n'ai pas pu les rattraper. Ma condition physique est correcte, mais je dois travailler sur mes mains, car à la fin de la course, j'ai perdu du temps en raison du manque de force."

Loris Capirossi (Ducati Pramac - Abandon) : "Je suis très déçu, mais ce sont des choses qui peuvent arriver en course. Je suis désolé que ce soit arrivé avec mon nouveau coéquipier (Randy de Puniet), mais il n'y était pour rien. J'ai de la chance de ne rien m'être cassé. J'espère qu'on aura plus de chance à la prochaine course."

Toni Elias (Honda LCR - chute) : “Ce premier week-end de course de la saison a été particulièrement délicat pour l'équipe et moi-même. Depuis les deux derniers jours d'essais de pré-saison effectués ici même à Losail il y a maintenant une semaine, nous nous sommes donnés énormément de mal pour tenter de mettre au point la moto. Toutes les modifications entreprises et les réglages essayés ne nous ont pas permis de solutionner mon manque de sensations, et nous avons malheureusement stagné avec des chronos d'un petit 1’58. Des temps au tour qui sont restés strictement identiques du début de course jusqu'à ma chute. Nous savions que nous nous ne pouvions pas faire mieux que ça en étant ainsi limités, mais je reste bien évidemment désolé d'être parti à la faute. Je veux à présent laisser derrière moi ce week-end décevant et repartir sur de nouvelles bases dans quinze jours à l'occasion du Grand Prix d'Espagne.”


Photos : Ducati Corse, Repsol Media et Yamaha Racing