Heureux comme Randy
Heureux comme Randy A la descente de son deuxième podium en MotoGP (après sa seconde place au Japon en 2007), Randy de Puniet était aux anges.
"C'est fantastique ! ça a été une course complètement folle. Ce podium arrive à point après ma chute en Allemagne. J'étais nerveux avant le départ et je n'en menais pas large sur la grille car je partais de loin. Je n'ai jamais envisagé de changer de moto durant la course car j'aurais perdu beaucoup trop de temps et perdu le podium. J'ai fait l'exter à tout le monde en début de course. Il y avait un gros écart avec les cinq premiers, mais Lorenzo est tombé, Rossi aussi. Avec Pedrosa, on s'est bien bagarrés, et puis il a baissé de rythme. Il s'est remis à pleuvoir et Edwards revenait sur moi 1 seconde et demie plus vite. J'ai poussé pour sauver ma deuxième place, Colin m'a passé, je l'ai repassé, mais il m'a repassé dans le dernier virage du dernier tour, ça glissait beaucoup et je ne voulais pas finir par terre : je me suis fait deux ou trois grosses chaleurs, en particulier dans la descente, j'ai failli tomber à la mi-course, ça m'a peut-être coûté la 2e place car ça a permis à Colin de revenir sur moi. C'est un super résultat après ma chute du Sachsenring. C'est mon deuxième podium en MotoGP (2e à Motegi 2007 sur Kawa), j'espère ne pas attendre un an et demi avant de monter sur mon troisième podium. A un moment, j'ai vraiment pensé à la victoire car je revenais sur Dovizioso, mais je ne voulais pas être au-dessus de mes pompes. J'étais en confiance car c'est à Donington que j'ai remporté mon dernier GP 250. J'ai franchi un palier cette saison. Mon avenir ? Pour l'instant, ça tourne en rond, on discute depuis 1 mois (avec Hervé?). Mon objectif cette saison : finir derrière les usines, il reste sept courses, objectif 7e au Championnat. Remonter sur le podium, il y aura d'autres occasions."