Guintoli : ''On aurait dû rouler à Donington, il y faisait plus chaud qu'en Espagne !''
Guintoli : ''On aurait dû rouler à Donington, il y faisait plus chaud qu'en Espagne !'' Sylvain Guintoli et sa nouvelle équipe Liberty Racing viennent d'effectuer deux jours de test à Motorland Aragon, après avoir fait des essais à Portimão. Voici le bilan de ces deux derniers jours d'essai pour le pilote français, résidant britannique.
"Ça s'est passé froidement, très froidement. Il y avait de la glace le matin et 4° l'après-midi, mais surtout un vent très froid. On s'est bien caillés, on ne pouvait pas faire de chronos. Ce matin j'ai fait deux runs et puis voilà, on a arrêté de rouler. 

"Ces deux jours d'essai nous ont surtout servi à apprendre la piste, à savoir où et comment ça tourne. Mais on n'a pas pu faire de chronos, ou tout au moins rien de fabuleux.

"Le premier jour a été un peu moins pire que le deuxième, mais il n'y avait quand même que 7 à 8° pour la température de piste. Mon coéquipier Jakub Smrz s'en est collé une (sans gravité) car ici ça tourne à gauche, il n'y a pas beaucoup de virages à droite. Donc comme les pneus ne chauffaient pas, à droite c'était une véritable patinoire. Il s'en est collé une en roulant à 3 ou 4 secondes des temps, c'est nul et inutile de rouler ainsi. On n'a pas tourné cet après-midi, ça ne servait à rien.

"Cet hiver, le temps est mauvais partout. A Portimão on a eu de la chance, mais quand les Superbikes y était venues en novembre il n'avait pas fait beau, alors que la météo avait été favorable en Aragon. Mais cet hiver, c'est la glacière partout en Europe. Tout à l'heure, j'ai appelé chez mes parents dans la Drome, car c'est l'anniversaire de ma mère aujourd'hui, et il faisait -4.

"Par contre chez moi en Angleterre, j'ai appelé Caroline tout à l'heure (ndlr : Madame Guintoli) et il faisait 10° ! Je lui ai dit qu'on aurait mieux fait d'aller faire les tests à Donington. Au lieu de faire Portimão-Aragon, on aurait dû faire Donington-Silverstone. Il aurait fallu amener de la crème solaire tellement il y avait de soleil là-bas !"

Photo : Sylvain Guintoli (photo Liberty Racing)