Guintoli : ''A moi les track days''
Guintoli : ''A moi les track days'' Pour se remettre dans le rythme après l'hiver et avant la première course du mondial Superbike qui aura lieu à Phillip Island le 26 février, Sylvain tourne sur les pistes britanniques à l'occasion de journées circuit ("track days" in English). "J'ai roulé à Snetterton à l'occasion d'un track day, avec tout le monde en piste. Ils font trois groupes : débutants, médiums et ceux qui roulent un peu plus vite. J'étais dans le troisième. C'était nickel : il faisait 15° avec juste un peu de vent, mais c'était top. Ça constituait ma première journée de roulage de la saison. L'année dernière, avec le team Effenbert Liberty Racing, on avait fait beaucoup d'essais hivernaux, mais lors des deux jours à Guadix en Espagne il faisait -5°, à Portimão en trois jours on a fait 20 tours sur le sec, et en Aragon il y avait 0° de température piste ! Donc cette année le team a choisi de partir plus tôt en Australie, pour y faire 5 jours de test avant la course, mais sans rouler en Europe.
 
"Je me suis donc dit que ce serait peut-être une bonne idée de faire un peu de track days. Ducati Royaume-Uni m'a arrangé ça en me prêtant une 1198 SP. C'est top comme moto, c'est incroyable ! C'est une moto de route, avec même la plaque d'immatriculation. Tu aurais vu les mecs qui faisaient le track day… il y avait beaucoup de motos de course, préparées pour le circuit, je les doublais avec la moto de route et ils rentraient directement aux stands pour faire les réglages (rire).
 
Tu avais quoi comme pneus dessus ?
 
"Des Pirelli Supercorsa, des slicks un peu taillés (histoire de) mais au comportement similaire à ceux que nous utilisons en mondial.
 
Comment se présente ta saison ?
 
"Pas mal. On part en avance en Australie, ce qui est bien parce qu'on a de grandes chances d'avoir du beau temps là-bas, où il fait chaud. On va faire trois jours de test du 13 au 15 février, puis un peu de repos, ensuite deux jours d'essai les 20 et 21, puis trois jours de repos et enfin le week-end de course.
 
Vous avez des nouveautés à essayer sur la Ducati ?
 
"Sur la moto, rien n'a changé. La seule grosse différence pour nous, c'est la fourche. On va avoir celle qu'utilisaient Checa et tous les pilotes officiels l'année dernière. Normalement ça devrait être un plus. Sinon la moto est la même, elle ne change pas. Elle prend un peu de poids pendant l'hiver et c'est tout. Ce roulage, c'est juste histoire de se remettre en jambes.
 
Tout va bien sur le plan physique ?
 
"On a fait un check up complet avec le team. C'est la première année que je fais ça. Ces tests médicaux permettent de vérifier que tu es en forme, c'est bien. Il n'y a pas beaucoup de teams qui le font, alors que la condition physique du pilote est quand même importante. On a fait ça la semaine dernière, c'était cool, et puis on a pu discuter avec Maxime. On n'avait jamais vraiment parlé, donc c'était sympa de passer un peu de temps ensemble.
 
Tu vas rouler encore un peu avant de partir en Australie ?
 
"Je vais faire deux journées de track days, d'abord ce dimanche à Mallory Park, puis le 3 à Oulton Park, toujours avec la SP. Je m'en fais encore deux, histoire de me réacclimater. Quatre mois sans rouler, ça fait long, tu perds le rythme. Quand je suis remonté dessus, j'avais l'impression de réapprendre à faire du vélo ! C'est revenu vite, mais tout au début je me suis demandé un peu ce que je faisais là ! Heureusement en ce moment le temps est magnifique, c'est génial."