Guintoli : '' Mon rythme était beaucoup plus rapide que la course de l'année dernière''
Guintoli : '' Mon rythme était beaucoup plus rapide que la course de l'année dernière'' Lors de la deuxième et dernière journée de test à Phillip Island, Sylvain Guintoli a confirmé ses excellentes prestations du premier jour. Sur sa Ducati de l'équipe Liberty Racing, il a de nouveau réalisé une très belle deuxième performance. "Tout s'est bien déroulé. On a efficacement travaillé ce matin sur le châssis. A la fin, les conditions de piste étaient bonnes car il n'y avait pas de vent par rapport à hier. Il ne faisait pas trop chaud donc c'était top pour faire du chrono. Ce matin j'ai roulé en 1'31.1, ce qui est vraiment un bon chrono donc j'étais content. 

"Cet après-midi, il faisait plus chaud, les conditions étaient telles que la piste était moins vite. Comme ce sont des conditions qu'on risque de retrouver pendant le prochain week-end, j'ai fait un long run en simulation de course qui s'est très bien passé. Ensuite je suis parti pour en faire un autre avec un pneu différent… et je m'en suis collé une !

Dans la deuxième séance, vous avez été nombreux à tomber : dans l'ordre Johnny Rea, Michel Fabrizio, toi, Marco Melandri, Mark Aitchison, Tom Sykes et Joan Lascorz. Il y avait une raison particulière ?

"Oui, je pense que tout le monde essayait d'améliorer. Nous ce n'était pas le cas, car on était partis sur des runs de course. Mais pour ceux qui tentaient d'améliorer, les conditions de piste étaient à ce moment-là moins bonnes, donc il y en a peut-être qui se sont énervés un peu.

"Moi je me suis fait surprendre. Le pneu n'était pas bon et de toute façon j'allais rentrer avant la fin du run. Il fonctionnait moins bien. Et je me suis fait surprendre bêtement en changeant d'angle. Enfin bref, un petit high side, mais rien de cassé. Rien de méchant."

Quel est ton bilan à l'issue de ces deux jours de test ?

"C'est positif. Je n'ai pas quitté les deux premières places. J'étais toujours premier ou deuxième. A part la petite chute de tout à l'heure, mais bon, ce n'est vraiment rien du tout. Mon rythme lors de la première simulation était beaucoup plus rapide que la course de l'année dernière. Je suis content, confiant et j'ai hâte que ça démarre !"

Photo : Sylvain Guintoli à Phillip Island (photo Liberty Racing)