Grand Prix d’Aragon : un nouveau circuit pour ce week-end
Grand Prix d’Aragon : un nouveau circuit pour ce week-end

Pour la seconde fois cette année après Silverstone, les pilotes vont découvrir un tout nouveau tracé avec le circuit d’Aragon, qui fait son entrée dans le championnat du monde (à la place du GP de Hongrie, qui a de nouveau été annulé car le circuit de Balatonring n’était pas – et ne sera peut-être jamais – terminé).

Le Motorland d’Aragon a été dessiné, comme beaucoup de circuits modernes, par l’architecte Hermann Tilke. Il se situe au milieu d’un désert, à une dizaine de km de la ville d’Alcaniz. Le circuit fait 5,078 km de longueur, avec dix virages à gauche et sept à droite. Il a été nominé « circuit de réserve » du MotoGP pour les cinq prochaines années.

De nombreux pilotes sont venus y rouler : avec leurs machines de course pour les 125 et les Moto2, et avec des machines de série pour les pilotes MotoGP (Pedrosa, de Puniet, Rossi, Lorenzo, etc.). Randy de Puniet déclarait d’ailleurs dans une interview publiée dans le dernier numéro de Sport-Bikes : « Je trouve cette piste vraiment sympa et intéressante. Je ne m’attendais pas à ça car je pensais que ce serait un peu plus lent, mais il y a beaucoup d’enchaînements en 3e et des courbes assez sympas. C’est un circuit avec beaucoup de relief, où les possibilités de dépassement vont être pas mal. Par contre, c’est dans le fin fond du trou du cul du monde ! » C’est un mélange d’Istanbul (première partie avec beaucoup de virages serrés) et de Sepang (seconde partie très rapide) pour Valentino Rossi.

Parmi les absents ce week-end, il y aura Loris Capirossi, qui s’est fait opérer du petit doigt de la main droite après sa chute avec Nicky Hayden en début de course à Misano. Le tendon de son petit doigt a dû être rattaché, mais la plaie nécessite une semaine supplémentaire pour cicatriser. « Je préfère revenir pour le trio de courses en pleine forme, plutôt que de participer à ce GP sans être à 100% et ralentir le processus de guérison. »

Autre nouveauté pour ce week-end, le retour à la séance d’essais du vendredi matin. Les pilotes auront donc quatre séances de 45 mn, comme avant, au lieu de trois séances d’une heure.

Ce week-end sera très chargé en émotions, puisque tout le monde pensera très fort à Shoya Tomizawa, qui nous a quittés il y a dix jours sur le circuit de Misano. Les funérailles du pilote japonais ont eu lieu hier, mercredi, à Chiba au Japon. Plus d’un millier de personnes sont venues rendre hommage à Shoya, notamment Alain Bronec, le directeur du team technomag-CIP, qui avait repéré ce jeune talent et lui avait permis de commencer sa carrière en Grands Prix.

Les pilotes Moto2 ont proposé d’attribuer le nouveau Trophée de la catégorie, qui remplace le Trophée Michel Métraux attribué aux pilotes privés (vu qu’il n’y a que des teams privés en Moto2) à Shoya Tomizawa.

Les horaires de ce week-end :

 

Vendredi 17 sept.

09:05-09:45 Moto2 Free Practice 1

10:05-10:50 MotoGP Free Practice 1

11:10-11:50 125cc Free Practice 1

13:05-13:45 Moto2 Free Practice 2

14:05-14:50 MotoGP Free Practice 2

15:10-15:50 125cc Free Practice 2

 

 

Samedi 18 sept.

09:05-09:45 Moto2 Free Practice 3

10:05-10:50 MotoGP Free Practice 3

11:10-11:50 125cc Free Practice 3

13:00-13:45 Moto2 Qualifying Practice

14:05-14:50 MotoGP Qualifying Practice

15:10-15:50 125cc Qualifying Practice

 

 

Dimanche 19 septembre

08:40-09:00 125cc Warm Up

09:10-09:30 Moto2 Warm Up

09:40-10:00 MotoGP Warm Up

11:00 125cc Race (19 tours)

12:15 Moto2 Race (21 tours)

14:00 MotoGP Race (23 tours)