GP du Qatar : Stoner sous les sunlights
GP du Qatar : Stoner sous les sunlights Grand favori depuis qu'il a sauté sur la Honda, Casey Stoner n'aura pas déçu ses fans. Cepandant, il n'a pas eu la partie facile face à son coéquipier. Dani Pedrosa a fait une course pleine de bravoure et d'attaque. Hélas, sa blessure à l'épaule ne semble pas encore faire partie du passé.
Dani Pedrosa part comme d"habitude comme un boulet de canon et vire en tête devant Jorge Lorenzo et Casey Stoner. Valentino Rossi a également pris un départ canon, mais se retrouve complètement à l'intérieur, sur la partie sale de la piste. Il est contraint de glisser de la 3e  à la 6e place.
Piégé par un pneu pas assez en température, Randy de Puniet chute et manque d'embarquer avec lui son coéquipier. Il se relève indemne, mais la désillusion est immense. Deux tours plus tard, Loris Capirossi abandonnera à son tour : il s'est retourné le doigt en accrochant le sélecteur de Randy. Dur début pour Pramac.
Pendant ce temps, Jorge Lorenzo a pris les commandes devant le trio Repsol, et même le quatuor Honda avec Simoncelli. Rossi se fait passer par Barbera.
Stoner passe Lorenzo. C'est ensuite au tour de Pedrosa, qui double son rival et compatriote dans la ligne droite, mais les roues sur la pelouse. Le petit Espagnol a revêtu son costume de "fighter" et s'élance à la poursuite de son coéquipier Stoner. ça sent le gros règlement de compte pour savoir qui est le patron chez Honda. Pedrosa ne cesse d'attaquer et Stoner de riposter. Le duel est de toute beauté. Lorenzo assiste au spectacle à une distance raisonnable variant de 1,5 à 2 secondes.
Simoncelli s'est débarrassé de son vieux rival Dovizioso après un intérieur musclé. Rossi et Spies ont oublié Barbera. Elias est bon dernier... à 9 secondes du rookie Abraham. Le champion Moto2 finira par chuter, en perdant l'avant, au 20e tour.

A mi-course, Stoner parvient enfin à se détacher de son venimeux coéquipier. Pedrosa se retrouve même sous la menace de Jorge Lorenzo, qui finit par le passer au 15e tour (sur 22). Au même moment, Ben Spies attaque Rossi. Ce dernier manque de chuter, mais se rattrape in-extremis.
Au 17e tour, Dovi repasse Sic pour la 4e place.
A quatre tours de l'arrivée, c'est la grosse bagarre entre Lorenzo et Pedrosa, qui se doublent vraiment de tous les côtés. Lorenzo arrive à se débarrasser de son encombrant compagnon de voyage et passe finalement la ligne d'arrivée 3,4 secondes derrière Stoner et 1,6 seconde devant Pedrosa.
Dovizioso est 4e à près de 6 secondes, Simoncelli est 5e, Spies 6e et Valentino Rossi 7e, à plus de 10 secondes de Stoner, pour sa première course sur la Ducati.

Casey Stoner (1er) : "Après de très bons essais hivernaux, on est arrivés sur cette course et les choses se sont passées de mieux en mieux. Ce matin au warm up, on a rencontré quelques soucis avec le réservoir plein sur la moto et cela nous a affecté dans les premiers tours de la course. Mais nous savions qu'au fur et à mesure que le réservoir se viderait et que les pneus s'useraient, que cela nous profiterait. Dani m'a passé et je l'ai suivi pour voir où il était fort et où il l'était moins. Puis, quand j'ai commencé à être plus confiant et que ma moto avait un bon grip et tournait bien, j'ai pu prendre un avantage. Ce soir, ma moto était fantastique, et ça a été le cas durant toutes les séances ce week-end. Je suis très fier de rouler pour le team Honda Repsol et de remporter ma première victoire lors de la première course. C'est la meilleure façon de commencer la saison !"

Jorge Lorenzo (2e) : "Je crois que je suis plus fier de cette seconde place, qu'une victoire. C'est en tout cas ce que je ressens ce soir. Je suis très fier de moi et de mon team car on n'a jamais baissé les bras afin d'obtenir la meilleure moto possible. J'ai mis tout ce que j'avais pour piloter à la limite, je fermais les yeux dans tous les virages en priant pour ne pas tomber. Mais je suis parvenu à rester sur mes roues, à décrocher la seconde place, et c'est merveilleux. Maintenant, il faut qu'on continue à bosser dur pour améliorer la moto, car il sera difficile de piloter comme ça toute la saison sans partir à la faute. Il m'était impossible de garder l'aspi derrière les Honda."

Dani Pedrosa (3e) : "Je suis très déçu. Non pas par rapport à ma course, mais à cause des problèmes physiques au niveau de mon bras gauche. Je ne sentais plus mes doigts, comme à Valencia. Aux essais, j'ai senti quelque chose, mais je ne pensais pas que ce serait aussi mauvais. A la fin, je ne pouvais même plus serrer le guidon et dans les 6-7 derniers tours, je n'arrivais plus à débrayer. ça faisait très mal. La moto a été parfaite durant toute la course, j'avais une chance de gagner, mais j'ai finalement passé un très mauvais moment. Ce fut peut-être l'une des courses les plus dures de ma vie. Je ne sais plus ce que je peux faire, car normalement ça devrait être ok après tout le repos que j'ai eu cet hiver. Tout était ok durant les tests. Certes, j'étais un peu fatigué, mais je pensais que ça irait. Je ne sais plus quoi faire. Je suis désolé pour l'équipe parce que ma moto était parfaite, rapide... Je suis fier de la façon dont j'ai piloté, je me suis battu avec Casey sur ce circuit comme personne ne l'avait fait auparavant, mais d'un autre côté je suis triste car je ne sais pas de quoi le futur sera fait."

Valentino Rossi (7e) : "Je ne suis pas heureux, mais satisfait de cette course. Le rythme en course était pas mal, surtout dans la première partie de la course. Après, le problème s'est situé au niveau de mon épaule car je manque encore de force. A la fin de la course, j'ai rencontré les mêmes problèmes qu'avec la Yamaha en fin de saison dernière. Si j'ai le même problème avec deux motos différentes, ça veut dire que ça vient de moi. En fin de course, je deviens plus lent dans les changements de direction, j'ai de moins en moins de force pour freiner la moto, je rentre dans les virages trop large... et pour piloter cette moto, vous avez besoin d'être à 100%. Je pense que j'ai encore besoin d'un mois pour récupérer totalement. Côté technique, c'est clair que nous devons encore travailler car Honda et Yamaha ont beaucoup progressé, mais nous avons des idées de direction précises à prendre pour le futur."

Randy de Puniet (chute) : "Je suis désolé pour cette chute et d'avoir eu la malchance d'accrocher Loris. Je pense que le pneu arrière n'était pas assez à température sur le côté gauche, et dès que j'ai remis les gaz, la moto m'a éjectée. Comme on était un peu juste niveau conso, j'ai dû faire un tour de chauffe plus lent que la normale. Je suis retombé sur les genoux, et ils sont bien gonflés maintenant. C'est vraiment dommage car après le bon warm up que j'ai fait, je pense qu'on aurait pu faire une belle course."

Classement course MotoGP :

Pos. Points Num. Rider Nation Team Bike Km/h Time/Gap
1 25 27 Casey STONER AUS Repsol Honda Team Honda 166.5 42'38.569
2 20 1 Jorge LORENZO SPA Yamaha Factory Racing Yamaha 166.3 +3.440
3 16 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 166.2 +5.051
4 13 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team Honda 166.2 +5.942
5 11 58 Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 166.1 +7.358
6 10 11 Ben SPIES USA Yamaha Factory Racing Yamaha 165.9 +10.468
7 9 46 Valentino ROSSI ITA Ducati Team Ducati 165.5 +16.431
8 8 5 Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 164.8 +26.293
9 7 69 Nicky HAYDEN USA Ducati Team Ducati 164.8 +27.416
10 6 7 Hiroshi AOYAMA JPN San Carlo Honda Gresini Honda 164.7 +28.920
11 5 35 Cal CRUTCHLOW GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 164.3 +34.539
12 4 8 Hector BARBERA SPA Mapfre Aspar Team MotoGP Ducati 164.3 +34.829
13 3 17 Karel ABRAHAM CZE Cardion AB Motoracing Ducati 164.1 +37.957
Non classés
    24 Toni ELIAS SPA LCR Honda MotoGP Honda 162.8 4 Laps
    65 Loris CAPIROSSI ITA Pramac Racing Team Ducati 142.4 21 Laps
    14 Randy DE PUNIET FRA Pramac Racing Team Ducati   0 Lap

Pole Lap:   Casey STONER 1'54.137 169.7 Km/h
Fastest Lap: Lap: 13 Casey STONER 1'55.366 167.9 Km/h