GP du Qatar : Les pilotes racontent leur course
GP du Qatar : Les pilotes racontent leur course Au lendemain du premier Grand Prix de la saison, remporté par Jorge Lorenzo, voici les commentaires des pilotes sur leur course. Jorge Lorenzo (1er - Yamaha Factory) : "Quelle course incroyable ! J'ai donné tout ce que j'avais, toute mon énergie, et cette victoire récompense le fait que je n'abandonne jamais, que je continue toujours à me battre jusqu'au bout. Casey a été très fort en début de course et il a creusé l'écart. Heureusement pour nous, il a ensuite eu un peu de mal, il a baissé de rythme et j'ai réussi à maintenir le mien pour passer devant. Je suis très reconnaissant envers Yamaha parce que cet hiver, ils ont vraiment fait un super travail sur la M1."

Dani Pedrosa (2e - Honda Repsol) : "Je suis très content de ce résultat parce que nous avions eu beaucoup de problèmes durant le week-end et que nous avons réussi à renverser la situation. Après une bonne pré-saison, tout se passait assez mal ici, j'étais grippé, j'ai chuté vendredi et les qualifications ont été un désastre. Je suis donc très heureux de finir avec ce podium. Je suis aussi un peu déçu parce que je pensais pouvoir gagner, je crois que j'en ai eu l'opportunité à un certain moment. Le team a fait un travail fantastique et nous avons commencé à voir les choses complètement différemment à partir du warm-up. J'ai réussi à faire un départ parfait et c'était un moment clé de la course, après ça j'ai pu rester avec Casey et Jorge. A quatre tours de l'arrivée, je voulais passer en tête, Lorenzo a été plus malin que moi cette fois et a choisi une meilleure stratégie. Je suis passé devant mais il est tout de suite revenu et il a passé Casey juste après. Je me suis retrouvé derrière Casey et le temps que je passe devant, j'avais déjà perdu contact avec Jorge. C'est quand même un très bon début de saison et nous essayerons de faire mieux à Jerez."

Casey Stoner (3e - Honda Repsol) : "Nous espérions finir le week-end d'une autre façon, nous savions que la course allait être dure mais nous ne nous attendions pas à ce qui s'est passé. La moto tournait très bien, j'avais clairement le package et le rythme pour mener, ce qui est vraiment positif. J'ai, par contre, eu de grosses douleurs à l'avant-bras. J'ai commencé à le sentir après les trois ou quatre premiers tours et ça a graduellement empiré. J'ai essayé de m'échapper devant Jorge et Dani, afin d'avoir le minimum d'efforts à faire pour maintenir l'écart et gagner, mais j'ai eu de plus en plus mal et les muscles ont fini par se tétaniser. Je ne pouvais pas tenir le guidon correctement, c'était très difficile et décevant mais en même temps très prometteur, pour tout ce que nous avons montré au point de vue technique."

Cal Crutchlow (4e - Yamaha Tech 3) : "C'est une super façon de commencer la saison mais la course a été très dure. Je n'ai pas pris un très bon départ, j'ai perdu quelques places et c'est dommage parce que j'aurais peut-être pu être plus proche du top 3. Je n'aurais probablement pas pu me battre avec eux mais j'ai perdu du temps en début de course et l'écart s'est très vite creusé. Nous avons eu une belle bataille avec Andrea et je me suis régalé. J'ai aussi beaucoup appris parce qu'il a beaucoup d'expérience, nous avons joué au chat et à la souris jusqu'à la fin. Je savais que je pouvais le doubler mais je savais aussi qu'il pouvait facilement rester dans ma roue et j'ai donc attendu le bon moment pour passer. Après ça, je me suis concentré pour ne pas faire d'erreur et je ne lui ai donné aucune chance de revenir. Ce soir, j'ai concrétisé toutes les bonnes performances que nous avions eues durant les essais hivernaux et ça a été ma meilleure course en MotoGP. J'avais aussi été quatrième à Valence l'an dernier mais les conditions étaient bizarres, beaucoup de pilotes avaient chuté. Cette fois c'est un vrai résultat et je suis ravi pour mon équipe et Monster Yamaha Tech3. Ils m'ont énormément soutenu et ce résultat va nous donner beaucoup de confiance pour Jerez."

Andrea Dovizioso (5e - Yamaha Tech 3) : "La cinquième place n'est pas un mauvais résultat mais je ne peux pas en être satisfait. Je crois que je manque encore d'expérience sur la Yamaha et ce soir, j'ai appris beaucoup de choses qui me rendront plus fort pour la prochaine course, à Jerez. Je voulais faire mieux mais je ne pouvais tout simplement pas. Je ne maîtrise pas encore parfaitement la Yamaha et je crois aussi que nous n'avions pas les réglages parfaits pour le châssis et l'électronique. J'ai perdu pas mal de temps en essayant de passer Spies et ça m'a éloigné du groupe de tête. C'est aussi dommage que je n'ai pas pu suivre Cal sur la fin, je n'étais pas assez confiant, mais ça n'enlève rien à sa course, il a fait un excellent travail. Je vais essayer de garder le positif de cette expérience, mon équipe a fait du très bon boulot et m'a beaucoup aidé pour que je comprenne mieux cette moto et sois plus fort à Jerez."

Nicky Hayden (6e - Ducati Team) : "Je sentais que nous avions le potentiel de rester avec Dovizioso et Crutchlow, mais considérant mes blessures et notre manque d'essais cet hiver, je suppose que 6e est une bonne place. J'ai perdu des positions en début de course parce que j'étais pendu derrière Spies et pas très bon sur les freinages. Mais au fur et à mesure que la course avançait, j'ai réussi à bien gérer mes pneus et à devenir de plus en plus fort. Le groupe dans lequel j'étais se battait fort et j'ai été heureux de revenir sur Bradl pour finir en tête de ce groupe. On a marqué de bons points, on a récolté de bonnes infos et appris beaucoup en roulant avec les autres. Je suis excité par cette saison. Je pense que nous avons amélioré certaines choses et avons le potentiel pour faire de bons résultats."

Alvaro Bautista (7e - Gresini Honda) : "Nous avons terminé pas trop mal un difficile week-end. j'ai eu beaucoup de problèmes avec l'avant pendant les essais, puis j'ai une nouvelle fois chuté avec un pneu froid au warm up. C'était un souci, car nous sommes revenus à un réglage essayé cet hiver, sans même pouvoir l'essayé avant la course. J'ai fait un bon départ et j'ai pu rester dans le groupe dans lequel j'étais, en me battant pour la sixième place à la fin. On manque encore de feeling dans le train avant et un peu de vitesse en sortie de virage. Mais je suis content car c'est la première course que je termine depuis Aragon l'an dernier."

Stefan Bradl (8e - Honda LCR) : "Je suis bien évidemment ravi de ce premier Grand Prix qui vient récompenser un week-end studieux et positif pour toute notre équipe. Mon départ était presque parfait même si je me suis montré légèrement trop prudent dans les premiers tours, et c'est justement dans ces moments-là que l'on mesure à quel point cette catégorie diffère du Moto2 avec des pilotes beaucoup plus vigilants lorsque les pneus ne sont pas encore en température. J’étais en mesure de suivre les hommes de tête, mais vraiment pas sur l'ensemble du GP, et j'ai fait de mon mieux ensuite pour rouler comme je devais le faire. J'ai commis une petite erreur en fin d'épreuve en voulant réajuster mon levier de frein, une faute qui m'a coûté une demi seconde et qui a ainsi pu permettre à Hayden, Barbera et Bautista de revenir à mon contact. Leur expérience supplémentaire de la catégorie avec des gommes usées leur a également été profitable en fin de course, mais ça restera un week-end particulièrement excitant pour nous. Je m’attendais pour conclure à être plus éprouvé que ça physiquement après 22 tours mais je reste relativement frais."

Hector Barbera (9e - Pramac Ducati) : "Dans l'ensemble, je suis content du résultat de cette course. C'est dommage que je n'ai pas fait un bon départ, car je pense que mon rythme aurait pu me permettre de me battre pour la 5e ou la 6e position. Ma GP12 était bien réglée et j'aurais pu finir premier pilote Ducati si je n'avais pas fait une erreur. Le feeling avec cette moto est très bon et je suis sûr que nous pourrons obtenir des résultats plus réguliers cette saison." 

Valentino Rossi (10e - Ducati Team) : "Malheureusement, j'ai perdu beaucoup de temps en début de course, car lorsque je mets des pneus neufs avec un bon grip, l'arrière pousse beaucoup et rend les freinages difficiles. Puis Barbera m'a poussé hors de la piste et j'ai perdu 5 ou 6 secondes. Sinon, j'aurais pu rester avec ce groupe. Lorsque les pneus ont commencé à s'user et à glisser, j'ai commencé à mieux piloter et à améliorer mes temps, au point que j'ai signé mon meilleur chrono dans le dernier tour. Mais malheureusement, là où je me situais, ça ne comptait pas beaucoup."

Ben Spies (11e - Yamaha Factory) : "La course a été dure mais ce sont des choses qui arrivent. J'ai testé mon airbag deux fois ce week-end et maintenant je sais au moins qu'il fonctionne bien ! Pour la prochaine course, nous retournerons à Jerez et j'espère que les problèmes que nous avons eus avec la moto seront résolus. Je suis content que Jorge ait gagné, les Yamaha ont bien roulé, de notre côté nous avons eu beaucoup de chattering et nous allons étudier ça pour voir d'où ça vient."

Colin Edwards (12e - Forward Suter-BMW) : "Le départ était un peu fou et cahotique, mais une fois que je me suis tiré de là, je me suis rendu compte que j'étais plus rapide que ces gars. Je les ai donc passés les uns après les autres puis je suis rentré dans un bon rythme. A mi-course, j'ai eu un petit souci car ma moto faisait des bruits bizarres dans le virage trois. Je pensais que c'était ma faute car je tapais trop dedans. Mais en fait, je pense que c'était un problème d'électronique. Puis j'ai vu Spies devant moi, et je me suis dit qu'il devait avoir un problème technique. J'ai alors décidé de pousser encore plus pour revenir sur lui, mais j'ai manqué de temps. Mon équipe est vraiment super et ils ont fait un boulot formidable. La moto devient de mieux en mieux."

Randy de Puniet (13e - Team Aspar CRT) : "Globalement, le week-end a été un peu étrange. J'ai chuté deux fois et je me suis retrouvé avec une moto qui ne se comportait pas comme à Jerez, probablement à cause du peu d'adhérence qu'offre cette piste. J'avais un peu perdu confiance et nous avions quelques doutes avant la course mais la situation a heureusement changé assez rapidement. J'ai commencé à remonter dès les premiers tours, je suis presque remonté au niveau d'Edwards mais j'ai eu des problèmes avec ma boîte de vitesses à partir de la mi-course. Après ça, le pneu arrière commençait à manquer de grip et nous nous sommes peut-être trompés sur les réglages des suspensions. Le point positif est que nous avons su réagir à chaque fois que nous avons eu un problème. Au final nous sommes deuxièmes des CRT et treizièmes au général, je crois que c'est un bon résultat. Nous devrons continuer sur cette voie à Jerez et essayer d'être plus rapides à la fin des essais libres."