GP du Qatar : Ils ont dit
GP du Qatar : Ils ont dit
Stoner, Rossi, Lorenzo, De Puniet, Pedrosa et Capirossi commentent leur course.
Casey Stoner (1er) : « ça a été difficile de travailler avec ces séances d’essais si courtes. Nous avions pris un pari sur un nouveau réglage pour la course dimanche soir, sans vraiment savoir si ça marcherait. Nous avons finalement pu le tester durant le warm up d’aujourd’hui (lundi) et ce réglage s’est révélé très efficace. Ça m’a donné beaucoup de confiance pour la course. Ce circuit est aussi très exigent en ce qui concerne la consommation d’essence et j’ai dû adapter mon style pour garder un bon rythme et surtout l’écart sur Valentino. J’avais 100% de force dans mon poignet ce soir. »

Valentino Rossi
(2e) : « C’est vachement plus marrant de faire une course le lundi, que des essais ! Aujourd’hui, les conditions de piste étaient très différentes du reste du week-end et nous avons rencontré quelques problèmes avec les pneus durant le warm up et nous avons dû un peu changer notre stratégie. C’est dommage, car je pense qu’hier, on aurait pu se battre davantage. Mais bon, c’est un bon résultat quand même pour commencer la saison, bien mieux que l’an dernier. Il fallait que je prenne un bon départ pour rester avec Stoner, mais malheureusement, ça n’a pas été le cas et j’ai perdu du temps avec Lorenzo et Capirossi et pendant ce temps, Stoner était déjà parti. La mi-course a été très amusante et j’ai fait 6 ou 7 bons tours pour resserrer l’écart, mais je savais que je ne pourrais pas continuer à ce rythme. C’était trop risqué avec les pneus et je me suis dit qu’il était plus important de prendre 20 points. Casey était très fort aujourd’hui mais il a toujours été rapide ici. Je pense que notre potentiel est très bon et que nous serons en mesure de nous battre à Motegi. »

Jorge Lorenzo (3e) : « Je suis très content d’être sur le podium ce soir. J’ai vraiment aimé certaines parties de la course, lorsque j’ai fait de bons dépassements et que je me sentais suffisamment confiant pour prendre des risques. Le grip de la piste était meilleur ce soir, mais mon pneu arrière a glissé dès le départ. Mais à part le résultat et les points, nous devons encore travailler car notre rythme ce soir était trop loin de celui de Rossi et surtout de Stoner. L’écart à l’arrivée est énorme ! L’objectif maintenant est de se rapprocher des leaders à Motegi. »

Randy de Puniet (10e) : « Je dois avouer que je suis quand même un petit peu déçu car j'espérais sincèrement faire un meilleur résultat ici après ce que j'avais réussi à faire pendant les essais. J'avais pris un bon départ, vraiment, et j'ai pensé alors que la course allait se dérouler différemment et être plus facile pour moi. Mais j’ai brutalement manqué d'adhérence avec mon pneumatique avant. Ça s’est même avérer dangereux à certains moments et j'ai fait ce que j'ai pu pour rallier l'arrivée dans ces conditions. C'est d'autant plus étrange que je n'ai jamais eu ces sensations là pendant les tests du week-end; c'est un peu comme si j'avais roulé avec une gomme tendre. L'objectif que je m'étais fixé de figurer dans le top 10 est atteint, c'est sûr, mais la performance aurait pu être tout autre avec des circonstances différentes. Nous allons maintenant passer au peigne fin toutes les données acquises ici au Qatar pour arriver au Japon dans les meilleures dispositions. »

Dani Pedrosa (11e) : « J’ai progressé durant tout le week-end et je suis content pour ça. 5 points, c’est mieux que rien. J’ai fait un bon départ, mais après 7 ou 8 tours, j’ai senti des vibrations dans la roue avant. J’ai aussi beaucoup souffert physiquement en course, d’autant que De Angelis m’a heurté à mi-course. La collision était évitable, je pense, parce qu’il aurait pu me passer plus proprement. J’ai très mal au genou et au bras gauche. Mais j’ai terminé la course, marqué des points et c’était l’objectif. »

Loris Capirossi (chute) : « Je suis désolé pour l’équipe car nous avons travaillé très dur tout l’hiver et que nous étions bien placés. C’est étrange car nos essais étaient bons, mais durant le warm up aujourd’hui nous avons rencontré un gros problème de vibrations que nous n’avons jamais eu auparavant, et ça a été la même chose en course. Le pneu avant ne fonctionnait pas comme avant non plus. Aux essais, je pouvais faire 25 ou 30 tours avec ce pneu, mais aujourd’hui, après 5 tours, c’est comme si mon pneu avant était détruit. »