GP du Portugal 250 : Simoncelli de retour
GP du Portugal 250 : Simoncelli de retour

Sa petite virée en Superbike le week-end dernier à Imola ne semble pas trop l’avoir perturbé : Marco Simoncelli est revenu comme une balle dans la course au titre en s’imposant au Portugal. Il reprend 25 points à Bautista (chute) et 12 à Aoyama (seulement 4e).

C’est parti pour 26 tours du circuit d’Estoril. Aoyama fait le holeshot, mais est rapidement dépassé par son plus proche rival pour le titre, Bautista. Au deuxième tour, l’ordre est le suivant : Bautista, Debon, Barbera, Aoyama, De Rosa, Simoncelli, Cluzel, Faubel, Di Meglio et Pasini.

Simoncelli, qui a été le plus rapide du warm up, enclenche la seconde et passe ses prédécesseurs pour s’emparer du commandement de la course au 3e tour. Derrière, c’est la foire à l’empoigne entre les deux ennemis jurés, Bautista et Barbera, qui se touchent. Qelques virages plus tard, Bautista part à la faute devant les roues de Di Meglio, bien revenu aux avant-postes. Au 6e tour, c’est Raffaele de Rosa qui chute, alors en 3e position. Au 7e tour, l’ordre est maintenant le suivant : Simoncelli, Barbera, Di Meglio et Cluzel, qui précède le leader du championnat, Aoyama. Di Meglio est dans les roues de Simoncelli et Barbera, Cluzel est repassé derrière Aoyama, à 5 secondes du leader. Valentin Debise vient de rentrer dans les points, mais loin derrière Pesek, Debon et Shuhei Aoyama (le frère d’Hiroshi). Ce sera difficile de gagner des places à la régulière.

Au 11e tour, Mike Di Meglio s’empare de la 2e position au détriment de Barbera. Il n’est qu’à 8 dixièmes du leader, Simoncelli, mais il reperd du temps à se battre avec Barbera qui, comme d’habitude, ne lâche rien avec ses attaques musclées. Mike le domine durant plusieurs tours, puis Barbera repasse. A 7 tours de l’arrivée, Mike reprend l’avantage sur l’Espagnol au sang chaud, redouté par tous ses adversaires pour ses dépassements kamikazes. La fin de course pour la deuxième marche du podium s’annonce mouvementée. Jules Cluzel, quant à lui, est en bagarre avec le Thaïlandais Ratthapark Wilairot pour la 5e place. Aoyama, 4e avec près de 3 secondes d’avance, semble difficilement atteignable.

Dernier tour, tandis que Simoncelli s’achemine vers une incontestable victoire avec 6 secondes d’avance, Barbera repasse Mike. Mais le Français va revenir à son niveau à l’entame de la dernière ligne droite et les deux adversaires passent la ligne d’arrivée côte à côte. Rien ne les sépare (il aurait fallu chronométrer au-delà du millième) et leur meilleur tour en course est donc pris pour les départager : Mike Di Meglio est second !

A l’issue de ce Grand Prix, Aoyama a 26 points d’avance au championnat sur Bautista et 28 sur Simoncelli.

Classement Championnat :
1 Aoyama 218 points
2 Bautista 192
3 Simoncelli 190
4 Barbera 174
5 Pasini 128
6 Di Meglio 94
...
12 Cluzel 69

Pasini est 8e : Le team n’ayant pas payé Aprilia (qui a donc confisqué la moto), Mattia Pasini a rompu son contrat avec Toth. A pied lors de la première séance d’essais vendredi, il trouvait une solution de fortune dans la nuit de vendredi à samedi. Promettant la somme de 160 000 € (payée, semble-t-il, par son sponsor de l’an dernier, Polaris) pour la location de « sa » moto à Aprilia, Mattia a trouvé refuge dans le box Emmi Caffe Late où roule Thomas Lüthi. Cette configuration devrait rester comme ça pour les quatre dernières courses.