GP du Portugal : Ils ont dit
GP du Portugal : Ils ont dit

Les commentaires des pilotes MotoGP à l'arrivée de la course.

Jorge Lorenzo (1er) : « Quelle journée ! Je suis très content de gagner à nouveau ici, sur le circuit où j’ai remporté ma première victoire en MotoGP l’an dernier. J’ai beaucoup travaillé ma condition physique avec mon père ces dernières semaines et ça m’a peut-être aidé. C’est bon de gagner après avoir été rapide dans toutes les sessions (excepté au warm up, où Stoner a signé le meilleur temps, ndlr). Quand j’ai passé Dani, je ne pensais pas du tout rester seul en tête jusqu’à la fin, et avec un tel écart (6 secondes sur le 2e, Stoner, ndlr). C’est un circuit qui me réussit, mais maintenant je suis rapide plus ou moins partout. Le championnat se resserre un peu ; ça ne sera toujours pas facile, mai je n’ai rien à perdre, contrairement à Valentino qui a la pression sur lui car c’est lui qu’on attend pour gagner le championnat. En attendant, je suis content et fier que nous ayons remporté le titre constructeur pour Yamaha. »

 

Casey Stoner (2e) : « C’est génial d’être de nouveau compétitif et de rester en forme jusqu’à la fin de la course. On aurait pu être plus rapide au début de la course ; mais j’ai fait une petite erreur et mon pied a glissé du cale-pied. Ça a cassé le support de repose-pied qui bougeait beaucoup dans les virages à droite et ça a gêné ma position de pilotage. Quoi qu’il en soit, Jorge était trop rapide pour nous aujourd’hui. Je suis content pour mon équipe, car ça a aussi été une période difficile pour eux. Mon retour se passe bien et ça montre qu’on a pris la bonne décision de s’arrêter deux mois. Maintenant, je vais un peu me remettre à l’entraînement avant la prochaine course. L’objectif pour les prochaines courses est de se préparer au mieux pour la saison prochaine. »

 

Dani Pedrosa (3e – meilleur tour en course : 1’36.937) : « J’ai fait un très bon départ et gardé la tête jusqu’au troisième virage, que j’ai pris un peu large et Lorenzo est passé. Il était vraiment très rapide sur les premiers tours, et même si je l’étais aussi, ce n’était pas suffisant et il a rapidement creusé un écart. Lorsque Casey m’a passé, j’ai essayé de rester avec lui, mais ma moto a guidonné sur un freinage et j’ai perdu le contact. Je suis raisonnablement content de ce podium, mais il semble qu’il y aura une grande bataille pour la 3e place du championnat entre Casey et moi (Pedrosa a 3 points d’avance sur Stoner, ndlr). Je veux gagner l’une des trois courses restantes, et la prochaine, en Australie, sera certainement la plus importante car Stoner est la référence là-bas. »

 

Valentino Rossi (4e) : «  ça a été une course très difficile. Je n’ai pas pu être dans le coup car nos réglages n’étaient pas les bons et je n’avais aucun grip à l’arrière : il m’était impossible de remettre les gaz à fond quand j’étais sur l’angle en sortie des virages. J’ai essayé de suivre Pedrosa, mais je devais prendre trop de risques.  Vendredi, j’étais à trois dixièmes du rythme, et malheureusement, c’est resté comme ça tout le week-end. Il faut que nous comprenions là où on s’est trompés afin qu’on arrive en Australie, le problème réglé. Le niveau est si élevé entre nous 4, qu’il faut vraiment trouver les bons réglages pour pouvoir se battre. Phillip Island et Sepang sont des circuits où j’ai toujours obtenu de bons résultats, un peu moins à Valence si l’on se rappelle 2006 (où il avait perdu le titre face à Hayden, ndlr). Je pense que ça sera difficile d’obtenir le titre avant la dernière course. »

 

Randy de Puniet (11e) : « Je ne sais que dire ! On aurait pu facilement finir dans le top 8 mais la malchance était sur moi. Dans le premier virage, ma botte droite s’est ouverte et s’est coincée dans le carénage. J’ai essayé de la refermer et j’ai alors perdu des places, puis j’ai fait un tout-droit. Ensuite, en essayant de passer Vermeulen, j’ai fait un highside et j’ai tapé fort sur ma cheville blessée. La chance n’était vraiment pas avec nous aujourd’hui. »