GP du Japon : Les pilotes prêts à en découdre à Motegi
GP du Japon : Les pilotes prêts à en découdre à Motegi
Ce week-end a lieu le deuxième Grand Prix de la saison, à Motegi (Japon).
Casey Stoner (Ducati) : « J’ai terminé sur le podium dans toutes les catégories à Motegi, mais c’est un circuit qui ne m’a pas toujours été favorable. J’ai toujours pensé que ce circuit était plus adapté à la course automobile qu’aux motos, avec ses freinages très appuyés et ses accélérations. Malgré tout, ce circuit ne ma déplait pas et si vous trouvez de bons réglages, ça peut même être assez amusant. Contrairement au Qatar, nous n’avons pas fait d’essais de pré-saison ici, aussi, nous verrons comment nous nous en sortons en partant de zéro, tout en ayant moins de temps d’essais. Mais je suis confiant car nos réglages ont déjà fonctionné sur plusieurs types de circuits. »

Valentino Rossi (Fiat Yamaha) : « J’ai des souvenirs incroyables de Motegi l’an dernier car ça a été une victoire très spéciale après deux années sans titre. Cette année, bien sûr, ce sera très différent, car ce n’est que la 2e course de la saison et c’est assez étrange de venir ici en début de championnat. Au Qatar, il y a deux points sur lesquels nous aurions pu être mieux, aussi nous essaierons d’améliorer nos réglages durant les essais afin de pouvoir se battre devant dimanche. Je m’attends à ce que Stoner soit très fort ici aussi, c’est pourquoi nous devons réduire l’écart sur lui afin d’être en mesure de se battre ensemble. Par le passé, Motegi ne m’a pas toujours été un circuit très favorable et j’y ai eu des courses assez difficiles, mais ma victoire de l’an dernier a effacé tous ces mauvais souvenirs et j’espère que nous y rencontrerons le succès à nouveau. »

Loris Capirossi (Suzuki) : « Après une semaine difficile au Qatar, j’ai beaucoup d’espoirs ici. La moto a beaucoup évolué cette année et je sais que nous sommes capable de nous battre aux avant-postes. Motegi est un circuit qui m'a souvent réussi. »

Randy de Puniet (Honda LCR) : « Avec un petit peu de recul, je pense finalement que notre premier Grand Prix au Qatar ne s’est pas si mal déroulé que ça. J'espérais bien sûr obtenir un meilleur résultat, peut-être entre la 5ème et 8ème place, mais réussir à s'immiscer dès le début dans le Top 10, c'est une belle entame de championnat pour nous. Nous avons toujours quelques petits problèmes à résoudre avec le pneu avant, mais je n'ai pas envie de perdre trop de temps sur ce point. Nous devons surtout concentrer nos efforts sur la course. Le tracé de Motegi me plait assez dans son ensemble et convient assez bien à mon style de pilotage. J'y ai d'ailleurs de bons souvenirs malgré ma 12ème position de l'année dernière due à un poignet douloureux: c'est ici que je suis monté pour la première fois sur le podium MotoGP ! Avec la base de réglages que nous avons réussi à affiner au Qatar, nous devrions pouvoir être compétitifs ici. La ligne droite est en effet assez courte et la configuration “Stop and Go” de la piste devrait nous être favorable sur les gros freinages. »

Bridgestone a emmené à Motegi deux types de gommes : medium et soft.
Tohru Ubukata, responsable Bridgestone MotoGP :  « Motegi est un circuit qui a beaucoup de grip, mais qui est aussi très abrasif. Il est très contraignant pour les pneus en raison des forts freinages et des accélérations que son tracé impose. Les températures plus fraiches d’avril nous ont pourtant contraint à choisir des gommes plutôt tendres qui monteront en température plus vite. On a choisi les mêmes types de gomme qu’au Qatar. »