GP des Pays-Bas : Rossi prêt pour la 100e
GP des Pays-Bas : Rossi prêt pour la 100e Valentino Rossi semble prêt à décrocher sa 100e victoire en Grands Prix demain. L’Italien a en effet signé sa 2e pole position de la saison, devançant de 85 millièmes Dani Pedrosa et de plus de 3 dixièmes son meilleur ennemi, Jorge Lorenzo. C'est la première vraie pole de la saison de Valentino Rossi, puisque l'autre est celle du Japon, dont la séance qualificative avait été annulée suite au déluge. La grille avait donc été définie sur les meilleurs temps des essais libres.
Dani Pedrosa, second, semble être revenu au meilleur de sa forme en renouant avec la première ligne (8e en Italie et à Barcelone), arrachant cette seconde place dans la roue de Valentino Rossi en fin de séance. Jorge Lorenzo complète la première ligne. A plus d’une demi seconde du poleman, le brillant vainqueur de l’an dernier, Casey Stoner, n’est que 4e. Quelques figures libres de sa part depuis hier prouvent qu’il est obligé de dépasser les limites avec sa Ducati, si à l’aise l’an dernier. En 2008, l’Australien avait en effet remporté le GP avec la plus grande avance de la saison : 11 secondes sur le second, Dani Pedrosa. Colin Edwards et Loris Capirossi complètent la seconde ligne, à moins d’une seconde de Rossi. Randy de Puniet est seulement 10e malgré sa superbe séance de la veille, puisqu’il avait mené la première journée d’essais.

Randy de Puniet (10e) : « C’est marrant, il y a moins de monde dans le box qu’hier ! Bien sûr, je suis déçu car 10e ici, ce n’est pas terrible. Ce matin, je n’ai pas très bien roulé. J’ai perdu l’avant dans la chicane, mais ça va. Je pense qu’hier, j’ai trop bien commencé, puis les autres ont progressé et moi moins. Pour demain, il va falloir qu’on trouve une solution pour avoir un peu plus de grip sur l’angle maxi. »

250 : Hector Barbera a signé sa seconde pole d’affilée depuis Barcelone. Il précède de presque 2 dixièmes Aoyama et Bautista. Marco Simoncelli complète la première ligne. Mike di Meglio partira de la 9e position tandis que Jules Cluzel, 17e, s’est peut-être à nouveau cassé la clavicule.

Mike Di Meglio (9e) : « Hier, ça s’est très bien passé, puis ce matin j’ai chuté deux fois en voulant rattraper le temps perdu (7 tours seulement). J’ai donc perdu une séance. Depuis nos essais privés à Valencia, mon moteur ne marche pas très bien et on a encore des problèmes de réglages avec le châssis. On est toujours en phase de découverte avec cette machine. »

Jules Cluzel (17e) : « J’avais un bon rythme ce matin et j’ai signé le 7e temps. Le début de séance s’est bien passé, puis je me suis arrêté pour mettre un pneu neuf. Je suis reparti dans mon premier tour, au premier virage, je me suis envolé puis je suis retombé sur la clavicule cassée au Mans. C’est quand même un comble, car je ne m’étais jamais cassé la clavicule, et là, c’est deux fois de suite. Je ne sais pas encore si je pourrais rouler demain. J’attends que les médecins me donnent le feu vert. »

Valentin Debise (21e) : « Je suis à 3,6 secondes de la pole et c’est ma meilleure qualification jusqu’à aujourd’hui, mais j’aurais pu faire mieux. Le seul tour que j’ai eu de clair, j’étais seul. »


125 : L’Allemand Sandro Cortese a signé sa première pole position en Grands Prix. Il devance pour 11 millièmes Julian Simon, Nicolas Terol et Stefan Bradl. Bradley Smith et Andrea Iannone partiront de la 2e ligne (5e et 6e) devant un renaissant Simone Corsi et Pol Espargaro, à 6 dixièmes de la pole.
Johann Zarco signe le 16e chrono mais affichait un casque rouge à un moment : « J’ai crû qu’il allait faire la pole, sourit son ami Laurent Fellon. Il va nous le faire à un moment cette saison de toute façon. Johann est capable de grandes choses. On vise un podium d’ici la fin de la saison. »

Johann Zarco (16e) : « Après une première journée pas trop mal, j’étais loin ce matin avec la 22e place. Pour les qualifications, on est donc revenu aux réglages d’hier et je suis assez content de la 16e place. J’ai essayé de travailler surtout ma technique car je fais beaucoup d’erreurs de pilotage ici. J’ai pu suivre des pilotes plus rapides comme Smith et Bradl et ça m’a bien aidé pour repousser mes limites. Dommage que j’ai été gêné dans l’avant-dernier tour. On va étudier tous les partiels ce soir et voir comment mettre tout ça bout à bout pour faire de bons chronos. Le résultat de demain dépendra beaucoup de moi. »

Alexis Masbou (28e) : « La séance a été difficile. C’était pas mal hier, mais j’ai trop forcé ce matin et on est parti dans la mauvaise direction. Je n’ai pas pu faire un tour chrono, on manque de puissance et la moto vibre. C’est bizarre car la moto marchait bien à Barcelone. On essaie de voir ce qu’il se passe. La seule chose positive est que j’ai pu faire les trois séances en entier, sans casser : c’est la première fois que ça arrive depuis le début de l’année. »