GP de Saint Marin : Lorenzo énerve les tifosis
GP de Saint Marin : Lorenzo énerve les tifosis Au terme d'une course parfaite, Jorge Lorenzo a remporté sa troisième victoire de la saison, la seconde sur le territoire italien. Et comme au Mugello, il s'est fait siffler par les tifosis. "Ce n'est pas fair play de leur part, a tempéré Valentino Rossi, mais il ne faut pas leur en vouloir... on est quand même en Italie."
Pourtant, Jorge Lorenzo a fait une course absolument parfaite, prenant la tête dès le premier virage pour ne plus être inquiété jusqu'à l'arrivée. "C'est un grand résultat pour nous, surtout après les dernières courses où l'on est arrivés loin du leader. Mais la course a été longue et difficile. Il tombait des gouttes et je priais pour qu'il ne pleuve pas. Je dédie cette victoire à Wayne (Rainey), qui était de retour à Misano ce week-end."

Dani Pedrosa, le vainqueur de l'an dernier, est second à plus de sept secondes. L'Espagnol a réussi a prendre le meilleur sur son coéquipier Stoner à six tours de l'arrivée : "Je n'ai pas fait un très bon départ.  J'arrêtais pas de perdre l'avant et j'ai vu que je ne pouvais pas suivre Jorge et Casey. La seconde partie de course m'a été plus favorable, améliorant mes chronos tour après tour. J'ai pu passer Casey et maintenir mon rythme jusqu'à l'arrivée. Je finis deux fois deuxième en deux semaines et ce n'est pas si mal. Je pense que ça a été la course la plus difficile de la saison car en plus du jet lag et de la fatigue d'Indianapolis, il a fait très chaud et ce circuit est très physique avec de gros freinages."

Après trois victoires successives, Casey Stoner se classe donc troisième, mais à 11 secondes de Lorenzo. Autant dire un gouffre. "J'ai été très prudent au début de la course car il tombait des gouttes et je ne voulais pas prendre de risque. Je me sentais à l'aise derrière Jorge et je n'avais pas la nécessité de pousser. Quand soudain la fatigue m'a frappé : j'avais du mal à évaluer mes repères de freinage et à faire virer la moto. Les pneus, la moto fonctionnaient parfaitement. C'est juste moi qui était crevé. J'ai fait beaucoup d'efforts sur les deux dernières courses pour gagner et cela ajouté à ma blessure au cou depuis Assen, ça m'a tout simplement épuisé, d'autant qu'à cause du calendrier assez compliqué, on n'a pas le temps de s'entraîner."

Marco Simoncelli arrache la 4e place au terme d'une bagarre très disputée avec Dovizioso et Spies. On se serait même cru à la grande époque des bagarres de folie en 125. "Cette 4e place est aussi bonne qu'un podium, tellement la bagarre fut intense jusqu'à la fin. Dommage que je me sois trompé de mapping moteur au départ, sinon je pense que j'aurais pu me battre pour le podium."
Dovizioso : "On a du rogner un peu sur la puissance à cause d'un problème de consommation, et sachant que je ne pourrai pas me battre pour le podium, ça a un peu anéanti ma motivation. Je ne pouvais même pas rivaliser avec Simoncelli à l'accélération. Pour la première fois de la saison, Marco m'a battu donc félicitations à lui."

Valentino Rossi termine 7e, à 23 secondes du leader, mais estime avoir fait une bonne course devant son public. Il a en effet fait un départ canon depuis sa 11e place sur la grille, virant à la 5e place dans le premier tour : "Après les essais, on ne pensait pas faire aussi bien, mais on a trouvé un bon réglage pour l'avant au warm up. J'ai fait un super départ et j'ai été très agressif dans les premiers virages et j'ai pu rester un moment avec Sic et Dovi. Je pense que c'est l'une de mes meilleures courses de la saison, même s'il ne faut pas oublier qu'on ne parle que d'une septième place."

Le coéquipier de Rossi, Nicky Hayden, a malheureusement chuté au troisième tour, tandis que Loris Capirossi abandonnait sur problème de chaîne. Randy de Puniet terminait avant-dernier (14e), terriblement déçu après sa superbe performance à Indy (8e) : "Après Indy, je pensais que les choses se passeraient désormais mieux, mais je n'avais aucun feeling avec la moto et particulièrement le train avant. Au moins, on termine la course..."

Demain, Jorge Lorenzo et Ben Spies testeront pour la seconde fois leurs Yamaha 2012, tandis que Ducati préfère faire des essais en huit-clos au Mugello dans le courant de la semaine : "On a quelques nouveautés à tester, a dit Rossi, notamment au niveau de l'électronique et du train avant."

Classement course :

Pos. Points Num. Rider Nation Team Bike Km/h Time/Gap
1 25 1 Jorge LORENZO SPA Yamaha Factory Racing Yamaha 160.6 44'11.877
2 20 26 Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team Honda 160.2 +7.299
3 16 27 Casey STONER AUS Repsol Honda Team Honda 159.9 +11.967
4 13 58 Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini Honda 159.6 +17.353
5 11 4 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team Honda 159.6 +17.390
6 10 11 Ben SPIES USA Yamaha Factory Racing Yamaha 159.5 +18.092
7 9 46 Valentino ROSSI ITA Ducati Team Ducati 159.2 +23.703
8 8 19 Alvaro BAUTISTA SPA Rizla Suzuki MotoGP Suzuki 158.8 +30.678
9 7 8 Hector BARBERA SPA Mapfre Aspar Team MotoGP Ducati 158.4 +37.502
10 6 35 Cal CRUTCHLOW GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 158.4 +37.720
11 5 7 Hiroshi AOYAMA JPN San Carlo Honda Gresini Honda 158.3 +39.548
12 4 17 Karel ABRAHAM CZE Cardion AB Motoracing Ducati 158.2 +40.506
13 3 5 Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 157.5 +53.349
14 2 14 Randy DE PUNIET FRA Pramac Racing Team Ducati 156.9 +1'02.366
15 1 24 Toni ELIAS SPA LCR Honda MotoGP Honda 155.9 +1'20.156
Non classés
    65 Loris CAPIROSSI ITA Pramac Racing Team Ducati 132.0 20 Laps
    69 Nicky HAYDEN USA Ducati Team Ducati 151.4 26 Laps

Classement championnat :

Pos. Rider Bike Nation Points
1 Casey STONER Honda AUS 259
2 Jorge LORENZO Yamaha SPA 224
3 Andrea DOVIZIOSO Honda ITA 185
4 Dani PEDROSA Honda SPA 150
5 Ben SPIES Yamaha USA 135
6 Valentino ROSSI Ducati ITA 133
7 Nicky HAYDEN Ducati USA 105
8 Marco SIMONCELLI Honda ITA 93
9 Colin EDWARDS Yamaha USA 87
10 Hiroshi AOYAMA Honda JPN 82
11 Hector BARBERA Ducati SPA 69
12 Alvaro BAUTISTA Suzuki SPA 57
13 Karel ABRAHAM Ducati CZE 50
14 Toni ELIAS Honda SPA 47
15 Cal CRUTCHLOW Yamaha GBR 45
16 Randy DE PUNIET Ducati FRA 29
17 Loris CAPIROSSI Ducati ITA 29
18 John HOPKINS Suzuki USA 6
19 Kousuke AKIYOSHI Honda JPN 3

Photo : Jorge Lorenzo (Bridgestone)