GP de France 250 : Les numéros gagnants du loto sont le 58, le 55 et le 15.
GP de France 250 : Les numéros gagnants du loto sont le 58, le 55 et le 15.
Tout comme en 125, les chutes ont été nombreuses en 250. Et tout comme Simon en 125, Marco Simoncelli a réussi une superbe course en tête, en s’imposant avec 18 secondes d’avance sur Faubel et 21 sur Locatelli.
Départ prudent des pilotes 250 après l’hécatombe de la course 125. Aoyama vire en tête à la sortie de la Dunlop, mais sort de la piste à la Chapelle. Il se replace en 6e position. Pendant ce temps, Marco Simoncelli a pris le commandement devant Rodriguez (le remplaçant de Talmacsi) et Pesek. Mais ces deux derniers chutent au 3e tour. Thomas Lüthi s’empare alors de la 2e position, mais est rapidement menacé par Pasini, revenu comme une balle en 2e position puis arrêté net sur une chute. Le pilote suisse est à nouveau 2e, devant Debon et Faubel.

Mike Di Meglio n’a pas pris un très bon départ (13e), tout comme son coéquipier Alvaro Bautista, qui était en pole position, mais se retrouve 11e à l’issue du 1er tour. Valentin Debise est 18e et dernier.
Alors qu’il était remonté en 9e position, Mike Di meglio chute au Raccordement au 11e tour : son Aprilia est hélas trop abîmée pour qu’il puisse repartir.

A mi-course, Marco Simoncelli a 11 secondes d’avance sur Thomas Luthi et 13 sur Alex Debon. Alors qu’il était en bagarre pour la 6e place avec son ennemi juré Alvaro Bautista, Hector Barbera chute.
Au 10e tour, Alex Debon percute Thomas Lüthi au virage de la Chapelle sur un freinage trop appuyé. Debon repart, pas Tom. Du coup, Hector Faubel se voit offrir la 2e place et Roberto Locatelli la 3e. Bautista est 4e. Simoncelli a plus de 18 secondes d’avance.

A 5 tours de l’arrivée, il n’y a plus que 16 pilotes en course. Valentin Debise rentre dans les points, à la 15e place. D’autres chutes lui permettront au final de marquer les 3 points de la 13e place, ses premiers en Grands Prix.

Bastien Chesaux, Shoya Tomizawa, Angel Rodriguez, Aitor Rodriguez, Axel Pons, Mattia Pasini, Mike Di Meglio, Thomas Lüthi, Alex Baldolini et finalement Alex Debon, qui a chuté une seconde fois, ont été les nombreux pilotes à ne pas avoir rallié l’arrivée.