GP de France : La première journée des Frenchies
GP de France : La première journée des Frenchies
Les premières impressions de nos pilotes français sur le grand prix national. Randy de Puniet et Mike Di Meglio sont dans le trio de tête de leur catégorie respective.
MotoGP

Randy de Puniet (3e à 0,1 du meilleur temps) : « La séance a été plus courte que prévue à cause de la pluie, mais je reste serein malgré tout après ces premiers tours de roues du week-end. La mise au point de la moto était la même que lors de la course à Jerez, avec simplement quelques petites modifications. En sachant pertinemment que les conditions climatiques évoluent rapidement, je suis resté en piste le plus longtemps possible, mais à 20 minutes de la fin, la pluie a fait son apparition et nous avons décidé de mettre un terme au programme que nous avions prévu. Nous avons plusieurs cartographies moteur à essayer demain pendant les deux heures d’essais et je croise les doigts pour que la météo soit de la partie. »

250

Mike Di Meglio (3e à 0’1 du meilleur temps) : « Cette première séance s’est très bien passée. Je perds 4 dixièmes dans le dernier virage, mais on va trouver pourquoi avec mon team. Pour l’instant, le bras qui m’avait handicapé à Jerez va. J’ai un peu agrandi la combinaison, mais mardi j’irai quand même faire des tests pour voir si ce n’est pas le syndrome des loges. Ça fait du bien de retrouver le public du Mans, ils me soutiennent beaucoup : je vais essayer d’être devant dimanche, ou en tout cas de faire le maximum. Un podium serait magnifique. »

Jules Cluzel (11e à 1’6 du meilleur temps) : « C’est pas trop mal, la moto est saine à la base, mais je manque encore de feeling avec l’avant. J’ai trouvé la limite en chutant à la Dunlop ! J’ai essayé de rouler seul et d’être régulier dans mon meilleur chrono. Il y a encore de quoi progresser demain. J’aimerais terminer dans le top 10 en course, mais c’est mon objectif sur toutes les courses. »

Valentin Debise (20e à 4’8 du meilleur temps) : « Mon rythme n’est pas encore très élevé, mais ça va mieux de tour en tour. J’ai fait mes premiers tours de roues en 250 à Nogaro, juste avant de partir au GP d’Espagne. Ça a été difficile à Jerez, mais les sensations sont de mieux en mieux. L’objectif est déjà de finir la course (sans tomber) et j’espère commencer à rentrer dans les points au fur et à mesure des Grands Prix européens auxquels je vais participer avec le CIP. »

125

Johann Zarco
(17e à 2’0 du meilleur temps) : « Comme je n’avais jamais roulé sur le circuit du Mans, j’ai fait une dizaine de tours en vélo hier. Ça m’a bien aidé, car je me suis vite adapté. J’aime bien cette piste. La moto est bien, mais je pense que je peux encore gagner en pilotage, c’est pourquoi je vais un peu aller voir rouler les 250 du bord de piste. C’est sympa de rouler ici car le public m’encourage beaucoup. Les gens sont sympathiques et ça m’aide à me décontracter. »

Alexis Masbou (23e à 3’6 du meilleur temps) : « On a reçu pas mal de nouvelles pièces moteur ici (modification du disque rotatif, du pot, de l’allumage) et ça fait du bien. On a gagné 6 chevaux à 13500 tr/mn : c’est pas mal pour une 125 ! ça fait du bien de moins se faire déboiter en ligne droite et de pouvoir un peu reprendre l’aspi. On a cassé les segments à la mi-séance, et il faut encore travailler sur les réglages car on a de nouveaux carburateurs, mais je suis confiant. J’aimerais rentrer dans les points pour mon grand prix national, comme l’an dernier. »

Cyril Carrillo (28e à 4’1 du meilleur temps) : « Cette première séance a été difficile en raison des conditions météo : comme on était les premiers à rouler, la piste était grasse et glissante. On a un peu des problèmes de châssis (dribble), mais je reste confiant pour demain. On a quelques nouvelles pièces pour le GP de France, comme un bras oscillant, un amortisseur, des jantes Marchesini et un carénage carbone. »

Steven Le Coquen (29e à 4’1 du meilleur temps) : « On a perdu 20 mn dans la séance pour passer des pneus pluie aux pneus slick car on n’a qu’une moto. Mais les bases sont bonnes : on est bien en vitesse de pointe, un peu moins en accélération, mais c’est ok. Lors de ma première wild card, j’ai terminé dernier. L’an dernier j’étais 13e puis j’ai chuté. Cette année, j’espère rentrer dans les points. »

Grégory Di Carlo (31e à 6’0 du meilleur temps) : « Cette première séance s’est bien passée. Les chronos ne sont pas encore extras, mais je découvre la moto, les pneus de Grands Prix et je dois me mettre dans le bain. Le niveau est impressionnant ! »

Ornella Ongaro (non qualifiée) : « On a commencé la séance avec des pneus pluie, puis on a chaussé des slicks. Je ne connaissais pas ces gommes et j’ai perdu l’avant. J’ai un peu mal au coude et au dos, mais ça va, le bobo est surmontable ! Öhlins m’a donné un nouvel amortisseur et on a du travail demain, car la moto sera différente. Je suis toujours aussi contente d’être là et je veux en profiter au maximum. Côté niveau, c’est propre, c’est rapide et c’est clair qu’ils me déboitent, mais je ne suis pas plus impressionnée que ça. J’espère être là dimanche… »