GP d'Indianapolis : Les pilotes racontent leur course
GP d'Indianapolis : Les pilotes racontent leur course Voici les déclarations des pilotes à l'issue de la course MotoGP à Indianapolis.

Casey Stoner (vainqueur) : "La course a été difficile, il faisait très chaud et la piste était plus glissante qu'aux essais. C'était difficile de savoir où étaient les limites. A un moment, j'ai même perdu l'avant et j'ai réussi à récupérer la moto avec le genou. J'étais quasiment tombé. Mais bon, tout s'est quand même bien passé pour nous sur ce circuit qui était un véritable défi."

Dani Pedrosa (2e) : "Je suis très content de la seconde place pour plusieur raisons. D'abord, on a réussi à réduire la seconde qui nous séparait de Casey hier après les essais. En course, j'avais un bon rythme, à 3-4 dixièmes de Stoner. Ensuite, finir second après la chute de Brno est une grande satisfaction. J'espère qu'on continuera à marquer de gros points dès la week-end prochain à Misano."

Ben Spies (3e) : "Je n'ai pas fait un si mauvais départ, je me suis simplement retrouvé coincé derrière deux pilotes qui arrivaient un peu trop brutalement dans le premier virage. Je crois que Dovi m'est soudainement passé devant dans le quatrième virage et j'étais content de rester sur ma moto. Je ne l'avais vraiment pas vu. Après ça, il a fallu revenir sans trop s'emballer non plus. Nous avons bien roulé mais il aurait fallu être devant dès les premiers virages. Je suis allé aussi vite que je le pouvais, c'était compliqué pour doubler, nous ne pouvions pas le faire sur la ligne droite et j'ai donc dû trouver d'autres endroits. Je suis content d'avoir réussi à revenir et d'avoir maintenu un bon rythme en fin de course."

Jorge Lorenzo (4e) : "Je pensais pouvoir réduire l'écart sur Casey à Indy mais j'ai eu des problèmes avec le pneu avant dès la première séance. Nous avons tout essayé pour rétablir la situation, en vain. Mon pneu avant était déjà mort au bout de quatre ou cinq tours. Je voyais les trois pilotes qui étaient devant et leurs pneus étaient parfaits. Je ne sais si c'est à cause de la piste mais je ne suis en tout cas pas le seul à me plaindre. Maintenant, le championnat va être beaucoup plus compliqué mais j'espère que c'est la dernière course que nous perdons."

Andrea Dovizioso (5e) : "On ne peut pas être satisfait car nous visions le podium et l'objectif était de prendre des points à Lorenzo pour se rapprocher de la seconde place au championnat. La course a été difficile, surtout le départ : je me suis fait bloquer par Nicky, puis on s'est touchés avec Ben. Mais il faut voir le côté positif des choses et je suis content d'avoir réalisé mon meilleur chrono - 1'40.1 - dans mon dernier tour. Maintenant, on va à Misano, sur mon circuit, déterminés à obtenir un bon résultat."

Alvaro Bautista (6e) : "C'était important de finir la course après mes deux derniers abandons et je suis content d'avoir réussi ! Cela nous motive et le team avait aussi besoin d'un résultat. Je remercie toute l'équipe pour la passion avec laquelle elle a travaillé ce week-end. Maintenant nous sommes bien partis pour continuer à avancer. Je pense que Misano nous sera encore plus favorable."

Colin Edwards (7e) : "Je suis le premier pilote privé à l'arrivée, je suis encore rentré dans le top 10 et j'ai encore gagné une place au championnat, donc c'est un bon résultat. Je voulais vraiment passer Bautista, mais il a super bien roulé dans la seconde partie de la course."

Randy de Puniet (8e) : "Je suis content, car c'est ma meilleure course de la saison. Je n'ai pas eu un bon départ car Loris m'a touché et j'ai perdu au moins trois positions, sinon j'aurais pu rester avec le groupe et me battre pour une meilleure position. mais c'est ok, notre rythme était bon et régulier du début à la fin, ce qui m'a permis de dépasser plusieurs pilotes dans la seconde moitié de la course."

Valentino Rossi (10e) : "Un certain nombre de choses se sont passées ce week-end et qui ont rendu cette course particulièrement difficile. La chute hier aux qualifications a entamé notre confiance et nous a fait partir loin sur la grille. Et en course, nous avons eu un problème avec la boîte de vitesses. La moto s'est mise au point mort six ou sept fois, et les deux premières fois, ça m'a fait tirer tout droit et perdre beaucoup de temps. Je me suis retrouvé dernier, mais j'ai décidé de faire mon possible pour marquer quand même le plus de points possible."

Cal Crutchlow (11e) : "ça va peut-être vous paraitre incroyable, mais on est super content avec l'équipe de cette 11e place. Comme tout le monde, on a eu des soucis avec le pneu avant, mais en fin de course je roulais plus vite que Lorenzo, ce qui est une grande satisfaction. Et puis on a fini la course, et c'était vraiment l'objectif afin d'emmagasiner de l'expérience."

Marco Simoncelli (12e) : "Malheureusement, ma course n'a duré que 5 tours aujourd'hui. Mais je me suis beaucoup amusé durant ces 5 tours ! C'est vraiment dommage par contre pour les 23 autres tours, où je n'ai rien pu faire avec mon pneu avant qui se détruisait."

Nicky Hayden (14e) : "C'était vraiment une journée difficile. Nous pensions que le pneu tendre serait une bonne solution pour la course, mais malheureusement, ça n'a fonctionné que pendant sept ou huit tours. La moto était inconduisible sur la fin, et c'est la raison pour laquelle je suis rentré au stand, puis ressorti pour marquer une paire de points. C'était notre première course avec cette moto, et nous ne savions peut-être pas ce qu'il nous fallait."

Hector Barbera (chute) : "C'est vraiment dommage de finir comme ça après s'être battu toute la course à la limite. Je savais que le dernier virage serait serré car le pneu avant ne répondait plus. De Puniet et Aoyama m'ont passé dans le dernier secteur et j'ai tenté le tout pour le tout dans le dernier virage pour regagner ma place, mais j'ai perdu l'avant."

Loris Capirossi (abandon) : "Dès le quatrième tour, ma moto ne répondait plus comme il fallait. Je perdais l'avant et risquais de chuter dans chaque virage. Elle était inconduisible et je ne pouvais rien faire, donc j'ai décidé d'abandonner."

Photo : Repsol Media Service