GP d'Indianapolis :
GP d'Indianapolis : "Un nouveau revêtement catastrophique" Après une première séance d'essais libres matinale où les 87 pilotes des trois catégories ont chassé la poussière sur le nouvel asphalte et déposé une couche de gomme pour rendre moins glissant le revêtement, tout le monde a pu attaquer son véritable travail de réglages pour la course. Mais quoi qu'il en soit, tout le monde s'est plaint de la piètre qualité du nouveau revêtement. Voici les déclarations des pilotes à l'issue de la première journée d'essais à Indianapolis :
Casey Stoner (Honda Repsol - 1er) : "La matinée était un peu frustante car les conditions de piste n'étaient pas bonnes : c'était très glissant et donc difficile de trouver du grip. Pas moyen de trouver un réglage dans ces conditions. C'était même pire qu'avant, lorsqu'il y avait des bosses. Heureusement, l'après-midi il y avait un peu plus de gomme sur la piste et les choses se sont améliorées. Mais je ne me sens toujours pas en confiance sur cette piste. ça reste incroyablement glissant et ce circuit est certainement celui que j'aime le moins de tout le championnat. En supersposant les deux revêtements, c'est comme si de la graisse ou quelque chose comme ça remontait à la surface. Mes derniers tours ont été ruinés par le trafic, mais aussi par un animal sauvage. Je l'ai vu sortir du coin de l'oeil sans trop savoir ce que c'était : une bestiole ou une pièce de moto qui venait de tomber. Heureusement, on s'est tous les deux sortis indemnes de cette rencontre !"

Ben Spies (Yamaha Factory - 2e à 0,194) : "Je me sens beaucoup mieux maintenant, bien que dès que je descend de la moto, je ressens beaucoup de douleur dans la nuque. Je suis resté prudent ce matin pour voir comment la piste allait évoluer dans l'après-midi, et c'est allé effectivement beaucoup mieux. On a pu être dans le top 3 aux deux sessions et c'est impeccable. La piste devrait encore s'améliorer demain (aujourd'hui) et on devrait pouvoir faire encore un pas en avant."

Dani Pedrosa (Honda Repsol - 3e à 0,481) : "La qualité du nouveau revêtement est très décevante, pas du tout à la hauteur de ce que le championnat du monde mérite. Il n'y a aucun grip et le niveau est très irrégulier. ça s'est un peu amélioré dans l'après-midi, puisqu'on a augmenté nos temps de quatre secondes, mais dès qu'on sort de la trajectoire, c'est une patinoire. J'espère que ça va s'améliorer au fil des séances et qu'on va pouvoir travailler sur les pneus, car ce sera le facteur clé de cette course."

Jorge Lorenzo (Yamaha Factory - 4e à 0,737) : "J'ai eu beaucoup de mal ce matin avec le nouvel asphalte. ça allait mieux cet après-midi et mon feeling était même très bon. Désormais, j'ai du grip à l'arrière, mais j'ai toujours des problèmes avec l'avant. Je pense qu'on peut beaucoup progresser dans certains domaines. Ben roule très très bien et ça veut dire qu'on peut être plus près. J'essaierai aujourd'hui d'être au même niveau que lui."

Colin Edwards (Yamaha Tech 3 - 6e à 0,975) : "Ce matin, j'avais l'impression d'être au Texas Tornado Boot Camp, juste avec une moto un peu plus onéreuse, parce que ça glissait vraiment beaucoup. Mais pour être honnête, ça ne m'a pas empêché de me faire plaisir. Nous savions tous que l'adhérence allait être un problème le matin et c'était vraiment comme du dirt track. L'avant partait dès que l'on mettait le genou au sol et l'arrière faisait le tour, mais j'ai quand même pu m'amuser avec une moto qui bougeait autant. Cet après-midi il y avait un peu plus de gomme sur la piste, ça allait beaucoup mieux et félicitations aux gars de l'Indianapolis Motor Speedway. Ils ont fait un excellent travail parce que les bosses ont disparu et qu'avec un peu de gomme, le revêtement offre vraiment plus d'adhérence. Nous ne sentirons pas trop les améliorations cette année mais ces changements sont faits pour l'avenir et ce sera mille fois mieux l'an prochain. J'étais troisième ce matin et sixième cet après-midi et ça m'a mis en confiance pour le reste du week-end. Cette fois je n'ai pas à me battre contre la moto et c'est vraiment génial."

Nicky Hayden (Ducati Marl. - 8e à 1,065) : "ça a pris quelques tours pour déposer de la gomme sur la piste et mieux sentir la nouvelle surface. A la fin de la journée, on pouvait enfin commencer à attaquer vraiment dans certains virages. Je ne dois pas oublier que j'ai besoin d'un peu de temps pour mieux comprendre cette moto (Hayden roule désormais sur la GP11.1 comme Rossi) et l'équipe a aussi besoin de temps pour savoir quelle direction de travail prendre. Malgré tout, on est très loin des chronos de devant pour mon circuit et j'aurais aimé être plus rapide aujourd'hui. Il faut rester positif et continuer à travailler dur pour dimanche. La nouvelle moto est vraiment mieux sur certains points, mais il faut qu'on arrive à transférer plus de poids sur l'avant pour pouvoir tourner."

Randy de Puniet (Ducati Pramac - 10e à 1,615) : "La meilleure nouvelle de la journée, c'est que je ne ressens plus aucune douleur dans mon corps. Mon dos va beaucoup mieux et je peux maintenant bouger normalement sur la moto. Je suis à 100% et j'en suis très content. Pour le moment, une dixième place est une bonne position mais j'espère encore améliorer dans le week-end. Le principal problème contre lequel on se bat est le pneu avant : le nouveau revêtement est très abrasif pour les pneus et il faut trouver une solution pour régler le problème, sinon, on ne pourra jamais finir la course (ndlr : Dovizioso a dit la même chose)."

Valentino Rossi (Ducati Marl. - 11e à 1,681) : "Ce matin les conditions de piste étaient vraiment critiques. Il n'y avait aucun grip et c'était comme si on roulait sur le mouillé. Cependant, les choses se sont bien améliorées cet après-midi, et c'est un signe que le revêtement est bon et qu'il était juste sale. Je ne pensais pas que ça allait autant s'améliorer cet après-midi et du coup on était trop loin de ce qu'il fallait côté réglages. Aujourd'hui, on va complètement changé la géométrie. Nicky s'est pas mal débrouillé, donc on essaiera d'améliorer aussi. Le pas en avant que nous avons fait à Brno est toujours bien là."

Photo : Nicky Hayden roule à domicile de week-end (photo Ducati)