GP d'Espagne : La pluie redistribue les cartes
GP d'Espagne : La pluie redistribue les cartes Alors que la météo s'annonçait clémente aujourd'hui (contrairement aux prévisions pour samedi et dimanche), c'est un déluge qui s'est abattu quasiment toute la journée sur le circuit andalou, redistribuant un peu les cartes dans les trois catégories. MotoGP : Au cumul des temps des deux séances libres, c'est le pilote de CRT Ivan Silva (Avintia Blusens) qui a été le plus rapide aujourd'hui. L'Espagnol, qui étrennait une inédite Inmotec à cadre carbone (en lieu et place de son ex cadre FTR) avec son habituel moteur Kawasaki, a donc créé la surprise même si huit pilotes seulement se sont décidés à sortir sur une piste mi-figue mi-raisin ce matin.
Les conditions étaient quasi identiques cet après-midi, bien qu'allant plus sur le mouillé que sur le sec, mais les pilotes sont tous sortis cette fois et les chronos sont donc plus révélateurs. Dani Pedrosa (Honda Repsol) a été largement le plus rapide avec un chrono de 1'50.780 : "J'espère que demain, ce sera ou sec ou pluie, mais pas entre les deux comme aujourd'hui. Dans ces conditions, il faut vraiment être attentifs car les conditions peuvent changer en une minute : en un instant vous pouvez signer la pole et la minute d'après peut être un désastre."
Le pilote Honda devance de  0'660 un certain Valentino Rossi (Ducati Team). Le nonuple champion du monde était bien évidemment ravi de retrouver les avant-postes après sa catastrophique course au Qatar : "Pour un premier essai de la GP12 sur le mouillé, ça s'est plutôt bien passé. Cela montre en tout cas qu'elle est aussi performante que l'ancienne moto sous la pluie. Pourquoi ? ça, c'est un mystère. On ne comprend pas plus pourquoi la moto est si peu compétitive sur le sec et pourquoi elle est aussi performante sur le mouillé. Ce n'est pas une situation courante."
En attendant, Valentino Rossi croise les doigts pour que les conditions restent humides, afin de pourquoi pas viser un podium.
Autre bonne surprise de la journée : le 11e chrono de Randy de Puniet, qui devance avec sa CRT les pilotes Ducati Karel Abraham et Hector Barbera. Le Français n'était pourtant pas spécialement content de sa journée : "La moto était incontrôlable, l'arrière pompe dans tous les sens et on perd 1,5 seconde au tour. Si on arrive à résoudre ce problème pour demain, on peut se rapprocher à deux secondes du meilleur chrono des protos."
Jorge Lorenzo (Yamaha), Casey Stoner (Honda) et Nicky Hayden (Ducati) complètent un top 5 très coloré.

Moto2 : En Moto2, c'était kif-kif ce matin et cet après-midi. Mais c'est Johann Zarco (JiR Motobi) qui a signé le meilleur chrono de la journée lors de la séance matinale (1'55"3). En studieux débutant de la catégorie, le Français a déclaré :  "Hier, j'ai regardé en vidéo les essais de l'an dernier, qui se sont déroulés dans les mêmes conditions, et j'ai vu qu'il n'y avait pas la même adhérence partout. J'ai donc adapté mes trajectoires et ça a payé."
Zarco devance Mika Kallio (Marc VDS - Kalex), Ricard Cardus (Arguinano - AJR) et Anthony West (QMMF - Moriwaki), qui ont tous été plus rapides l'après-midi, tout comme Marc Marquez (Suter), 6e chrono. Andrea Iannone (5e), Xavier Simeon (7e) et Tom Luthi (8e) ont tout comme Johann signé leur meilleur chrono ce matin. Les pilotes Tech 3 Bradley Smith et Xavier Simeon sont les rares d'ailleurs à ne pas avoir roulé cet après-midi. Mike Di Meglio (Speed Up) a le 14e temps de la journée.

Moto3 : Les pilotes de la nouvelle catégorie Moto3 ont pu profiter d'un début de séance pratiquement sec pour signer leur meilleur chrono de la journée. Le jeune et surprenant Romano Fenati (FTR Honda) a encore surpris son monde en signant le meilleur chrono de la journée, devant les expérimentés Maverick Vinales (FTR Honda) Sandro Cortese (KTM). Miguel Oliveira et Luis Salom complètent le top 5. Louis Rossi (FTR Honda) signe le 12e chrono de la journée, Alexis Masbou, qui se déplace avec des béquilles suite à son scaphoïde cassé au Qatar, est 19e et Alan Techer 21e.