GP d’Italie : les cadors se préparent à tout donner
GP d’Italie : les cadors se préparent à tout donner

Rossi ne souhaite surtout pas laisser son rival s’imposer à domicile, Lorenzo prépare certainement un bon coup pour toutes ces « casquettes jaunes », Stoner aura à cœur d’offrir enfin une victoire à Ducati sur ses terres… Bref, ça s’annonce chaud bouillant ce week-end au Mugello.

Jorge Lorenzo mène toujours le championnat avec 9 points d’avance sur son coéquipier chez Fiat Yamaha, Valentino Rossi. Lorenzo a gagné les deux dernières courses, en Espagne et en France, tandis que Rossi a remporté l’épreuve d’ouverture, au Qatar. L’an dernier au Mugello, c’est Casey Stoner qui offrait à Ducati sa première victoire sur ses terres (Ducati lui a apporté de nouvelles fourches à essayer pour régler son problème de feeling avec l’avant), tandis que Lorenzo (qui avait chuté dans le tour de formation) finissait second devant Rossi. Mais ce dernier a gagné 9 fois au Mugello sur ses 14 participations, dont 8 victoires consécutives jusqu’en 2008. Mais n’oublions pas non plus les Honda boys, Dani Pedrosa et Andrea Dovizioso (actuel 3e du championnat), puisque l’Espagnol avait décroché le nouveau record de vitesse en MotoGP l’an dernier (349,3 km/h en bout de ligne droite). Le Mugello est l’un des circuits les plus rapides du championnat (171,6 km/h de moyenne au tour pour Casey Stoner en 2008), mais aussi le plus apprécié par les pilotes avec Phillip Island.

En Moto2, Toni Elias arrive leader du championnat avec deux victoires successives (Espagne et France) et aura à cœur de s’imposer sur les terres italiennes de son team. Le pilote du team français du CIP, Shoya Tomizawa, occupe la seconde position du championnat malgré sa chute au Mans, mais a 18 points de retard sur Elias. Jules Cluzel occupe la 8e position du championnat, tandis que Mike Di Meglio et Valentin Debise n’ont pas encore marqué de points en Moto2. A noter que le Français Anthony Delhalle disposera d’une seconde wild card en Moto2 (il avait déjà participé à la course d’ouverture au Qatar) dans le team espagnol Blusens STX.

En 125cc, il y a de fortes chances que la victoire revienne encore à un Espagnol (Espargaro, Terol ou Marquez). Mais on gardera un œil très attentif sur Johann Zarco, qui avait terminé à une superbe 6e place ici, l’an dernier, pour sa première saison.

Photo : PSP Perec/Robinot