GP d’Espagne : Les top guns prêts à en découdre
GP d’Espagne : Les top guns prêts à en découdre

Le GP d’Espagne est considéré par les pilotes comme l’un des plus importants de la saison, d’une part pour les spécificités du très technique circuit de Jerez de la Frontera, de l’autre pour le public déchainé qui porte souvent les pilotes à l’exploit.

« C’est l’un des plus beaux GP de la saison » déclarait aujourd’hui Valentino Rossi en conférence de presse. « C’est un tracé technique, où il y a beaucoup de spectateurs, et c’est un circuit sur lequel j’ai souvent obtenu de beaux résultats. J’ai eu beaucoup de chance que le GP du Japon ait été reporté car comme vous savez, je me suis bléssé à l’épaule en motocross et j’ai encore mal. Ça va pour conduire mon T-Max en Italie, mais je ne sais pas encore comment ça va se passer au guidon de la M1. Pour récupérer à 100%, j’aurais encore eu besoin d’une semaine supplémentaire. J’espère aussi qu’ici, on souffrira moins du manque de vitesse de pointe, car au Qatar, j’étais crédité de la vitesse la plus lente en ligne droite ! »

Son coéquipier Jorge Lorenzo, qui est parti en pole position des deux dernières éditions du GP de Jerez, espère enfin bien finir cette course devant son public : « Pour ma part, ces trois semaines de repos après le GP du Qatar m’ont permis de bien récupérer de mes blessures (contractées lors d’une course de minimoto cet hiver). Jerez est un GP très spécial pour les pilotes espagnols et j’espère que je pourrais enfin concrétiser en course cette année (3e en 2008 et chute l’an dernier alors qu’il occupait la 4e position). »

Son compatriote Dani Pedrosa attend lui aussi beaucoup de cette course, où il a toujours obtenu de très bons résultats (1er en 2008, 2e en 2006, 2007 et 2009) après une première épreuve difficile au Qatar : « C’est sûr que nous sommes dans une situation difficile depuis le début de la saison et si on n’a pas eu assez de temps au Qatar, j’espère qu’on aura des améliorations ici. Honda a emmené un nouveau châssis qui devrait nous apporter plus de stabilité. En tout cas, j’espère avoir assez d’énergie ici pour compenser une moto qui n’est pas encore parfaite. »

Enfin, Casey Stoner a hâte de se rattraper de sa bévue du Qatar, même si le circuit de Jerez n’a pas toujours été favorable aux Ducati (il termine 11e en 2008 après deux sorties de piste, sa 3e place l’an dernier est son meilleur résultat avec la Ducati) : « C’est vrai que ce n’est pas un circuit qui nous a toujours été favorable, mais l’an dernier on a bien progressé et terminé sur le podium. Ce coup-ci, il faudra partir de zéro car on n’y a jamais fait d’essais avec la nouvelle moto et trouver les bons réglages pour la course. C’est un circuit qui demande une bonne maniabilité et aussi de la stabilité, et c’est justement ce sur quoi on a progressé avec la GP10. On devrait donc être compétitif dimanche. »

 
Photo : PSP Lukas Swiderek