GP d’Australie : les essais qualificatifs
GP d’Australie : les essais qualificatifs

Casey Stoner, Raffaele de Rosa et Pol Espargaro partiront en pole position de leurs catégories respectives, demain pour le Grand Prix d'Australie, à l'occasion duquel Stoner portera une livrée spéciale sur sa moto.

MotoGP : Sur une piste relativement froide qui a poussé beaucoup de pilotes à la faute (Pedrosa, De Angelis, Kallio), Casey Stoner a dominé toute la séance qualificative et partira demain en pole position devant Valentino Rossi, qui a été le seul à suivre son rythme infernal.

Dani Pedrosa, qui a chuté lourdement en début de séance en perdant brutalement l’avant de sa Honda sur un changement d’angle, signe tout de même le 3e chrono, mais à sept dixièmes des temps de Rossi et Stoner ("Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, quand j'ai attrappé les freins, boum, je me suis retrouvé par terre !"). Jorge Lorenzo loupe la première ligne pour un millième ! C'est d'ailleurs la première fois de l'année qu'il ne partira pas de la première ligne. Il s’élancera donc de la 4e place, devant Edwards er De Angelis. Bonne qualification de Nicky Hayden, en 7e position, et dont le record de la piste 2008 n’a pas encore été battu.

Randy de Puniet partira de la 3e ligne, à la 8e position. Une belle performance après un début de week-end laborieux : « Je suis content de cette place, surtout après ma chute de ce matin. Je m’en suis collé une bonne en bloquant l'arrière à 200 km/h et j’ai détruit un casque. La cheville, ça va, mais j’avais un bon mal de crâne. Mais du coup, je n’ai pas beaucoup roulé ce matin, ce qui nous a laissé peu de temps pour régler nos problèmes d’hier : manque de grip à l’arrière et pas de feeling à l’avant. Mais cet après-midi, on a bien redressé la barre avec l’équipe. Je peux faire des chronos tout seul et rentrer dans le rythme rapidement. J’espère faire une course entre 6 et… 12, ou 14. On verra bien… »

250 : Raffaele de Rosa a signé une inattendue pole position et partira pour la première fois de l’année en première ligne, devant Marco Simoncelli, Hiroshi Aoyama et Alex Debon. La seconde ligne accueillera, dans l’ordre, Barbera, Di Meglio, Wilairot et Pasini. « J’ai un petit problème avec l’avant de la machine, explique Mike, il n’encaisse pas les bosses, ce qui pose problème sur ce circuit très bosselé. J’aurais pu faire mieux que 6e sur ce circuit que j’aime beaucoup (Mike y a remporté son titre de champion du monde il y a tout juste un an). »

De nombreuses chutes ont encore été à déplorer, dont celles de Debon, Pasini et surtout Jules Cluzel, qui a chuté violemment, détruisant sa moto et se faisant mal à la main gauche (métacarpe cassé). Selon les premières estimations, techniques et médicales, Jules devrait être sur la grille de départ demain. Le Français est en tout cas grave motivé pour « casser la baraque demain » !

Valentin Debise partira de la 22e position, mais pense pouvoir faire la course demain avec son coéquipier Tomizawa (18e sur la grille).


125 : Pol Espargaro est l’homme fort de cette fin de saison, même si Julian Simon, avec ses 50 points d’avance sur Bradley Smith et 61 sur Nicolas Terol, peut déjà être titré ce week-end.

Vainqueur à Indianapolis, Estoril et certainement Misano si Andrea Iannone n’en avait pas décidé autrement, Pol Espargaro (le jeune frère d’Aleix, qui a signé chez Ducati Pramac la saison prochaine), vient de signer sa première pole position de la saison. Il partira en tête de grille, demain, pour la troisième fois de sa carrière, devant Nicolas Terol, Julian Simon et Simone Corsi. Bradley Smith, l’un des derniers rivaux de Simon pour le titre, ne partira que de la 5e place, ce qui n’est pas non plus un handicap extrême en 125, surtout sur ce tracé propice aux bagarres serrées. Quoi qu’il en soit, si Julian Simon gagne, il est champion, quelle que soit la place de ses adversaires. Sinon, il faudra qu’il finisse devant son coéquipier Bradley Smith pour être titré.

Côté français, Johann Zarco avoue avoir « complètement raté (sa) séance. Je n’ai pas réussi à prendre des roues pour faire des tours rapides et signer mon chrono à la fin. Le seul côté positif est que partir de la 19e position m’a mis la rage. A Estoril, j’ai terminé 9e alors que j’étais parti dernier. Ici, faire un bon départ sera une obligation et il va falloir bien calculer son coup pour doubler dans les courbes rapides. »

Quentin Jacquet, qui continue sa découverte des Grands Prix et découvre ce week-end un circuit très technique, s’en sort dignement avec une 28e place aux qualifications, à 5 secondes de la pole, mais devant les pilotes wild cards et deux pilotes titulaires. 

Photo : le circuit de Phillip Island à 14h32, heure locale, 5h32, heure française. Température de l'air : 15° - Piste : 31°