GP 250 : Toni Elias prend la victoire et la tête du championnat
GP 250 : Toni Elias prend la victoire et la tête du championnat

Malgré son début de saison difficile en raison d’une blessure à la main et au pied, Toni Elias a pris la tête du championnat grâce à deux victoires successives. Jules Cluzel a enflammé le début de course avant de partir à la faute.

Contre toute attente, pas de « strike » au premier passage de la chicane Dunlop, si ce n’est l’accrochage entre Aegerter et Abraham, qui abandonnent tous deux. Par contre, dans les 6 premiers tours, il va y avoir du ménage dans le peloton.

Alex Debon, alors en tête devant Toni Elias et Jules Cluzel, écope d’un ride through pour avoir volé le départ. Elias se retrouve donc en tête devant Jules Cluzel, qui est magnifiquement remonté depuis sa 7e place en début de course. Jules prend le commandement de son GP national au 6e tour. Malheureusement, le Français perd l’avant de sa machine quelques virages plus loin. Dans la foulée, le wild card Xavier Simeon l’imite. Dans ce même tour, chutes également de Raffaele de Rosa et Thomas Luthi, ainsi que de Shoya Tomizawa avec Mattia Pasini. La moto du leader du championnat traverse la piste et va percuter l’infortuné Alex de Angelis, qui avait déjà manqué la course précédente suite à sa grosse chute au warm up de Jerez. Pour clore la bérézina française, Yuki Takahashi, l’autre pilote Tech 3, a chuté également quelques instants auparavant, tout comme Kenny Noyes, le poleman.  A mi-course, il reste 31 pilotes en course, sur 41 au départ. Devant, Toni Elias est toujours en tête, avec Julian Simon qui est son plus sérieux adversaire pour la victoire. Le 3e, Simone Corsi, est à 3,6 secondes. Suivent Iannone, Talmacsi, Nieto.

A l’arrivée, Toni Elias s’impose avec 1,3 seconde d’avance sur Julian Simon, qui monte sur son premier podium en Moto2. Simone Corsi complète le podium. Mike Di Meglio est 20e, Valentin Debise 22e sur 30 pilotes à l’arrivée.

Toni Elias prend le commandement du championnat pour 18 points d'avance sur Tomizawa. Corsi est 3e. Simon 4e. Cluzel dégringole à la 8e place.

Mike Di Meglio (20e) : "J'ai du changer les pneus sur la grille car je me suis aperçu que je n'avais pas les bons pneus dans le tour de chauffe. A la Dunlop, j'ai été gêné dans la chute collective, puis j'ai perdu l'avant au garage vert. Du coup, je n'étais pas trop à l'aise. Malgré tout, j'ai signé mon meilleur tour à la fin. Je me sens mieux avec le châssis Suter et j'ai ramené pas mal d'infos."

Valentin Debise
(22e) : "On a eu un début de week-end difficile car on n'arrivait pas à trouver les réglages qui me donnent confiance en la moto. Finalement, ça allait mieux au warm up. En course, j'ai pu faire des chronos réguliers en 1.41, dont le meilleur en 1.40"8. Je suis content car je n'étais qu'à 1,7 seconde des temps des premiers et on a trouvé une bonne base pour les prochaines courses."

Jules Cluzel (chute) : "Je me sentais vraiment à l'aise et plus vite qu'Elias. Il fallait tenter, alors j'ai essayé de partir. Hélas, j'ai perdu l'avant dans la courbe Dunlop. Que dire ? Si ce n'est que je suis extrêmement déçu de ne pas encore avoir vu l'arrivée du GP de France et d'avoir perdu d'importants points au championnat."