GP 125 : Espargaro en fanfare
GP 125 : Espargaro en fanfare Pol Espargaro l'emporte pour la seconde fois d'affilée devant Nicolas Terol. Un podium encore une fois 100% espagnol.

Excellent départ du poleman, Nicolas Terol, devant Rabat, Espargaro, Smith, Marquez et le Français Johann Zarco. Dès le second tour, Terol a 0,9 seconde d’avance sur Espargaro, qui mène un groupe de 4 pilotes. Zarco est 8e, en bagarre dans un second groupe. Louis Rossi est 20e, Alexis Masbou 21e et les wild cards français Szalai, Di Carlo et Berchet respectivement 24e, 25e et 28e. Assez rapidement, Espargaro revient dans la roue de Terol et les deux adversaires espagnols se retrouvent seuls devant. Derrière, six pilotes se battent pour la 3e place. Zarco perd du terrain (9e, 10e, 11e), tandis que Masbou en grignote (20e,18e, 16e).

Au 16e tour, Pol Espargaro signe le meilleur temps en course et s’empare du commandement. Au tour suivant, Terol repasse. Et ainsi de suite… Dans l’avant-dernier tour, Espargaro reprend le leadership et remporte sa seconde victoire d’affilée, qui le fait revenir à deux points de Terol au classement. Marc Marquez remporte une magnifique 3e place, malgré sa luxation de l’épaule à Jerez, après un âpre duel avec Bradley Smith.

Tous les Français sont à l’arrivée du GP de France 125 : Zarco termine 11e, Masbou 16e, Rossi 21e, Szalai 23e, Di Carlo 24e, Berchet 26e.

Johann Zarco (11e) : « Je suis tombé ce matin au warm up. C’était une grosse chute, la piste était froide et j’ai fait un highside. Heureusement, je ne me suis pas blessé. Je suis content de mon départ, car j’ai viré en 6e position. Mais je n’étais pas à l’aise aux freinages et en entrée de virage, je manquais certainement de confiance à cause de ma chute de ce matin. J’ai perdu des places au fur et à mesure : Webb puis Salom m’ont passé. Je marque des points, je suis 10e au championnat, et c’est le plus important même si j’aurais aimé faire mieux pour mon GP national. Il me manque un peu d’aisance sur la moto pour aller chercher les gars devant moi. »

Alexis Masbou (16e) : « Je suis bien sûr très déçu de finir à la porte des points, pour ma course nationale, d’autant que je reviens de loin après un week-end particulièrement difficile. Dès le départ, on n’est pas partis dans la bonne direction côté réglages et la moto marchait moins bien avec le nouveau cylindre. J’ai chuté samedi aux qualifications, cassé une bougie au warm up ce matin (dans son 2e tour) et pour finir, j’ai encore pris un mauvais départ. Je suis bien remonté dans les premiers tours, mais j’échoue à la 16e place. C’est râlant ! »

Louis Rossi
(21e) : "J'ai fait un super départ, je me suis retrouvé 15e, puis j'ai fait une erreur qui m'a fait perdre du terrain. J'ai voulu trop forcé. Après je me suis retrouvé tout seul. J'ai amélioré mes temps, mais il faut encore travailler."

Kevin Szalai (23e) : "Les GP, c'est impressionnant. J'ai fait un bondébut de course, je me suis retrouvé dans un bon groupe. Puis je me suis fait distancé et me suis retrouvé seul. Mais c'était une bonne expérience."

Grégory Di Carlo (24e) : "C'est un grand changement par rapport au championnat de France 125. Mon premier objectif était de ma qualifier pour la course, ce que j'ai réussi. Hélas, j'ai loupé mon début de course et du coup, je me suis retrouvé tout seul. Mais je suis content car j'ai progressé durant tout le week-end, et c'est toujours agréable d'être là."

Morgan Berchet
(26e) : "Les essais étaient importants car je découvrais à la fois le team et la moto (ndlr : Morgan remplaçait au pied levé Kevin Thobois, blessé). Je suis mal parti aussi, je n'ai pas réussi à refaire les mêmes chronos qu'aux essais et du coup, la course a été très longue. C'était un super week-end et je remercie le team Xtreme racing team pour cette expérience."