GP : Et pendant ce temps-là, Marquez roulait, roulait, roulait… (avec album photos)
PhotosGP : Et pendant ce temps-là, Marquez roulait, roulait, roulait… (avec album photos) Avec 18 Grands Prix dans l'année entre mars et novembre, on pourrait imaginer que les pilotes et leurs équipes apprécient d'avoir un week-end libre de temps en temps. Si c'est le cas pour la plupart, la situation est différente pour Marc Marquez qui aligne les séances de roulage. Véritable stakhanoviste du bitume, le jeune espagnol tournait ce week-end sur le circuit Ricardo Tormo de Valencia. Après sa victoire obtenue à Misano, la sixième en douze courses, Marquez a voulu se donner les moyens de contrer Stefan Bradl, leader du championnat avec 23 points d'avance. Comme d'habitude, le circuit de Valencia situé en bord de mer était sale. Si pour un championnat normal la piste se nettoie assez vite avec entre 80 et 100 pilotes qui roulent, par contre pour un homme seul il n'y a pas grand-chose à espérer. La météo était favorable samedi, avec 30° pour l'air et 44 pour la piste. Il effectuait 55 tours.

Dimanche (31°, 45°), il bouclait 65 tours, soit plus de 260 kilomètres. La piste était un peu moins sale et son équipe en profitait pour affiner ses réglages en condition d'adhérence précaire. Elle testait aussi un certain nombre de pièces pour le châssis Suter, en sélectionnant certaines et en rejetant d'autres.

Lundi, à Valencia, Marquez roulait, roulait, roulait…

Photos © Repsol média (ces photos ont été prises à l'occasion de différentes courses et non uniquement lors de ces tests de Valencia)