Garry McCoy : « Je suis sous le choc. »
Garry McCoy : « Je suis sous le choc. » Après son éviction du team Triumph BE1 en mondial Supersport, Garry McCoy vient d’exprimer son point de vue. C’est également le cas de Giuliano Rovelli, le team manager de l’équipe. 

« Tout d’abord, je voudrais remercier tous ceux qui m’ont envoyé des messages de soutien. Je suis sous le choc. Choqué de voir comment tout cela s’est terminé, après les résultats de ces dernières années, a écrit l’Australien sur son site www.garrymccoy.tv.

« Ce devait être ma troisième année avec Triumph, la plus belle pour chaque personne qui était impliquée dans ce projet. Je me sentais chez moi chez Triumph et je m’étais totalement investi depuis 2008 dans le développement de la moto.

« En cette période de la saison, le dommage causé est incalculable. Et je ne parle pas en termes économiques. Je parle de l’espoir, des buts dans la vie. J’ai commencé à courir en Championnat du Monde en 1992. Mon but est aussi simple que de continuer à courir et à distraire les fans qui croient en mon travail.

« Malgré les rumeurs qui ont été propagées sur mes exigences économiques, j’invite ceux qui le veulent à se procurer l’information correcte. Je reste loyal avec Triumph. »

Par ailleurs, sans qu’il s’agisse d’une réponse à ce qui précède, le patron de BE1 Racing Giuliano Rovelli, a déclaré: «Je suis vraiment désolé que nous n'ayons pas été en mesure de conclure un accord entre Garry McCoy et notre équipe. Je le remercie pour sa détermination et sa compétence, ainsi que les résultats l’ont prouvé en 2009. Mes encouragements à Garry pour la suite de sa carrière. En tout cas, je suis totalement satisfait du déploiement de notre nouvelle équipe pour le mondial Supersport: trois jeunes pilotes de talent et un bon Champion du Monde, tous très motivés. " 
Photo Triumph