FSBK au Vigeant : Nigon et Leblanc intouchables
NationalFSBK au Vigeant : Nigon et Leblanc intouchables La troisième épreuve du championnat de France Superbike dans la Vienne se cumulait avec le 20ème anniversaire du circuit du Val de Vienne au Vigeant. En compagnie du Val de Vienne Moto, les pilotes ont donc pu profiter d’un public nombreux et d’un temps clément voir ensoleillé par moment.   Les Finales

Avec 8,5°C, la matinée du dimanche est bien fraiche. Après les traditionnels Warm’up, place à la première course des Supersport. Superbe départ de Grégory Leblanc qui est définitivement très à l’aise sur le tracé poitevin. Mathieu Ginès semble le seul capable de suivre le rythme fou du pilote Kawasaki. Vite détaché, Julien Enjolras doit contenir les attaques d’Etienne Masson et de Louis Bulle.  Ce dernier par à la faute dans le 4ème tour et ne pourra repartir. Rejoint par Egea, ce trio de poursuivants va se caramboler quelques tours après s’être fait dépasser par David Nivière auteur d’une belle remontée. Accrochés, les 3 pilotes ne pourront repartir et offre à David Perret la 4ème place.

Sur une autre planète ce week-end en Superbike, Erwan Nigon cumule le meilleur départ au meilleur tour en course et à un cavalier seul synonyme d’une belle victoire. Derrière lui, Julien Da Costa a passé la moitié de la course à résister à la pression de Sébastien Gimbert qui parvient à ses fins au 7ème tour. Olivier Four et Vincent Philippe  sont juste derrière. Gimbert reste sous la menace de Da Costa qui cherche à lui mettre la pression quand ce dernier part à la faute dans le 13ème tour. La chute est à un endroit qui oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge. Disqualifié, Da Costa laisse sa place sur le podium à son coéquipier Olivier Four.

En Top Twin, le bon départ de Stéphane Pagani ne lui profitera pas longtemps puisqu’il chute dans le premier tour. Placé derrière lui, Jean Yves Mounier hérite des commandes avec Ludovic Loeul qui se fait très pressant et qui passe au tour suivant. Mounier et Loeul se détachent d’un groupe mené par Yani Todisco et Lionel Ancelin. Dans le 10ème tour, Mounier tente une nouvelle attaque et se rate. Dans sa chute, il emmène Loeul qui arrive à repartir assez vite. Blessé, Mounier provoque un nouveau drapeau rouge synonyme de fin de course. Le podium est donc composé de Loeul, Todisco et Ancelin.

Le premier pilote en 848  est Fred Bottoglieri, il finit 10ème au général.

Dernière finale de la matinée avec celle des Side Car.  Bon départ de la paire Le Bail / Chaigneau devant Barbier / Debroise qui prennent les rennes au tour suivant. Restés sous la pression des bretons, les Sarthois ne commettent pas d’erreur et empochent la victoire avec moins d’une seconde d’avance. Derrière, le trou est conséquent puisqu’il faut attendre plus de 24 secondes pour voir Marzelle / Lavidalie franchir la ligne d’arrivée. Guignard / Poux ont fait une nouvelle prestation très remarquée puisqu’ils placent leur F2 en 7ème position. Bourc’his / Scellier ont un peu de mal avec leur reprise à la compétition et se placent 12ème de cette première partie de course.

Durant la pause déjeuner, le public venu très nombreux (plus de 15 000 personnes sur la seule journée du dimanche) a pu déambuler dans la voie des stands pour obtenir des autographes, des posters et voir de près les machines de course. Il a pu aussi participer aux nombreuses animation comme la tombola (une moto était à gagner), les baptêmes de piste… Après avoir libérer la voie des stands du public qui voulait encore voir de près les machines, les finales de l’après midi ont pu démarrer.

 

Premier à s’y coller, les Pirelli 600. Bon départ de Marco Boué devant Lucas Mahias et Rémy Echard mais départ perturbé par l’intervention du Safety Car qui neutralise la course pendant un tour afin de pouvoir évacuer un pilote blessé. Reparti de plus belle, Mahias se fait doubler par Echard puis part à la faute. Il parvient à repartir mais très loin derrière et ne pourra revenir dans les points. Devant, Echard met la pression à Boué qui chute à la fin de son 5ème tour et laisse la voie libre à Echard qui n’a plus qu’à creuser un peu plus l’écart. Derrière, un groupe de 4 pilotes emmené par Jonathan Martinez tente l’impossible pour revenir mais en vain. Martinez se fait doubler par Randy Pagaud qui le maintient à 3/4 dixièmes. Une nouvelle chute dans le 10ème tour entraine un drapeau rouge qui stoppera la course et désignera Echard, Pagaud et Martinez pour monter sur le podium du Vigeant.

Au classement provisoire, Mahias perd la tête pour un point au profit d’Echard tandis que Pagaud est 3ème à 2 points.Seconde manche de la journée pour les Supersport et la confirmation d’un Grégory Leblanc impérial sur ce tracé. Après un excellent départ, il creuse rapidement un petit écart sur Ginès son premier poursuivant. Etienne Masson, Clément Dunikowski et Louis Bulle sont collés derrière. Après une petite erreur, Ginès perd trois places. Bulle prend la tête du groupe de chasse à Masson au 5ème tour tandis que Ginès fait le forcing pour revenir. Il repasse 3 au 9ème tour mais, au tour suivant, il repart à la faute et ne peut repartir. Masson est décroché et assure le podium derrière Leblanc et Bulle.

Au classement provisoire, cette chute n’arrange pas les affaires de Ginès qui se retrouve à 38 points du leader. Avec un double résultat blanc (chute et casse mécanique) Julien Enjolras reste 3ème à 21 points de Ginès.

Début de course mouvementé pour les 125cc. Après un bon départ, une chute avec 4 pilotes dont Grégory Di Carlo et Jules Danilo oblige la direction de course à envoyer en piste le Safety Car. Reparti aussi tôt, Di Carlo et Danilo profitent de cette procédure pour recoller au peloton. Une fois la course relancée, Kevin Szalai mène, mais pas pour longtemps car Petit le passe. Szalai ne sera jamais en mesure de le passer à la régulière. La remontée du paquet par Di Carlo et Danilo se fait de façon impressionnante et, au 9ème tour, ils sont au pied du podium mais trop loin pour espérer y monter. Devant Jimmy Petit gère sa coure, Szalai ne trouve pas la manière pour le déborder. Morgan Berchet est solide 3ème d’un bout à l’autre de la course.

Au classement provisoire, Petit passe en tête avec 11 points d’avance sur Di Carlo et 18 points sur Kevin Szalai.

 

En Superbike, le suspense pour la victoire a été tué dès le second tour. En effet, Erwan Nigon effectue un très bon départ juste devant Julien Da Costa qui n’est pas au mieux de sa forme après sa lourde chute de ce matin. Au premier tour, l’écart entre les deux hommes est de 1,9 seconde puis au second tour de 4,2 secondes. Dans ce 2ème tour, Gimbert trouve la faille et passe mais se trouve bien loin de son coéquipier qui enchaine les tours très rapides. Malgré la douleur, Da Costa imprime un rythme élevé et parvient à contenir son coéquipier Olivier Four. Devant, le cavalier seul de Nigon l’emmène vers la victoire tandis que Gimbert assure sa seconde place pour un nouveau doublé BMW / Michelin. Vincent Philippe consolide son podium en gardant un écart de 2 secondes sur les Kawasaki.

Au classement provisoire, les BMW prennent un peu le large avec Nigon et ses 138 points et Gimbert et ses 111 points. Philippe complète le podium avec 89 points.

Départ des Top Twin sans Jean Yves Mounier qui n’a pas eu le feu vert du Médical suite à sa chute de ce matin. Sans ce concurrent, Ludovic Loeul effectue un bon départ et se met vite à l’abri d’une attaque de son premier poursuivant, Yani Todisco. Malgré une fin de course serrée, le pilote KTM franchit victorieux la ligne d’arrivée avec 0,7 seconde d’avance sur le pilote Ducati. Pour la dernière marche du podium, Pagani et Ancelin ne se sont pas fait de cadeau mais c’est Pagani qui résiste le mieux et accède au podium.

Dans le trophée 848, Bottoglieri fait le doublé et finit à une belle 8ème place.

Au classement provisoire, égalité de points entre Yani Todisco et Jean Yves Mounier (90 points) devant Lionel Ancelin à 5 longueurs.

Dernière course de la journée, toujours sous un ciel légèrement nuageux et ensoleillé, les Side Car entrent en piste. Malgré un départ raté, Barbier / Debroise parviennent à prendre la tête à Le Bail Chaigneau dans le 2ème tour. A mi course, abandon de Guignard et Poux  qui menait en F2 et pointaient à la 7ème place. Dans le 7ème tour, Le Bail trouve l’ouverture et repasse devant. Malgré la pression, ils franchissent la ligne d’arrivée en vainqueur. Les Poret complètent le podium après une fin de course esseulés à 14 secondes des leaders. En F2, Clerc / Theveneau s’imposent.

Sur la journée, Le Bail / Chaigneau l’emporte devant Barbier / Debroise devant les Poret Père et fils. Clerc / Theveneau s’impose en F2.

Au classement provisoire, Barbier / Debroise restent les leaders avec 1,5 points d’avance sur Le Bail / Chaigneau et 28,5 sur Beneteau Bajus.

En F2, Leguen / Dury conserve aussi le haut du classement avec 57 points devant Clerc / Theveneau (54,5 points) et Guignard / Poux (47,5 points).

Rendez vous les 12 et 13 juin à Ledenon pour la prochaine épreuve.

Le Service Communication de la FFM

Photo : Greg Leblanc © Photopress / FFM