FSBK à Lédenon : C’est parti !
NEWSFSBK à Lédenon : C’est parti !
Lucas de Carolis en Superbike, Grégory Leblanc en Supersport, Clément Dunikowski en 125 et Nans Chevaux en Trophée Pirelli partiront de la pole position de leurs catégories respectives.
De Carolis fait un retour en fanfare

Il y a deux semaines encore, Lucas de Carolis (3e du championnat de France SBK l’an dernier) n’avait pas de guidon. Le team allemand Kawasaki SP Monster n’avait pour sa part pas de pilote. Au dernier moment, les deux parties se sont entendues pour se servir de l’épreuve d’ouverture à Lédenon comme « séance d’essais ». Bilan : Lucas de Carolis a claqué une superbe pole position, en 1’23.230 (soit plus de 3 dixièmes plus rapide que le temps de la pole d’Erwan Nigon l’an dernier). « Je suis super content et super surpris, nous avoue Lucas de Carolis. Je ne m’attendais vraiment pas faire un tel chrono ici, surtout avec la Kawa, car elle est vraiment difficile à emmener. C’est une moto complètement différente de ce que je connaissais. » Vainqueur l’an dernier de la première manche à Lédenon avec un poignet cassé, Lucas de Carolis veut se faire plaisir avant tout : « Maintenant, je suis libre dans ma tête, ce qui n’était absolument pas le cas il y a quelques jours encore. » Lucas a d’ores et déjà signé son ticket d’entrée pour le championnat allemand de Superbike et pourrait même participer à d’autres manches françaises. Pour la petite anecdote, c’est le même team qui avait fait rouler Gwen Giabbani en 2008 (podium à Magny-Cours puis victoire en Allemagne), après que ce dernier ait été évincé du team officiel Kawasaki France. C’est d’ailleurs Gwen qui a mis en contact Lucas avec son ex-team.
Sébastien Gimbert (Yamaha)a été le seul autre pilote à descendre sous la barre des 1’24. Mais il signe le deuxième temps sur la grille à plus de 6 dixièmes de Lucas de Carolis. Julien Millet (Yamaha), auteur du 3e chrono (1’24.060) s’est fait rétrogradé en 4e position pour être arrivé en retard pour son tour de Superpole. Cédric Tangre (Suzuki) récupère donc la 3e place sur la grille. Premiers tours de roues difficiles, en revanche, pour le LMS Junior Team : Vincent Philippe, victime d’une chute dans la matinée, ne s’est pas qualifié pour la Superpole (il partira de la 10e place sur la grille). Guillaume Dietrich et Freddy Foray, les deux autres larrons du Junior Team, occupent la deuxième ligne, devant Thomas Metro (Ducati) et Sébastien Prulhière (Yamaha). Mais le double champion de France Superbike ne s’inquiète pas outre mesure : « C’est normal qu’on ait des petits soucis de réglage : on a fait 20 mn d’essais seulement – hier ! – avec cette nouvelle moto. »

Grégory Leblanc mène la danse

Après plusieurs années en Mondial Supersport, Grégory Leblanc fait un brillant retour en France puisqu’après avoir dominé la quasi totalité de la séance qualificative, il signe la pole position en Supersport avec un meilleur chrono de 1’24.280. « Je pensais pouvoir descendre sous la barre des 1’24, lâche-t-il, mais l’objectif est quand même atteint. Le plus important est que nous avons un bon rythme de course. » Il devance Mathieu Gines (qui a été le seul à le déloger quelques minutes du haut de la feuille des temps) de 0.250. Julien Enjolras et Olivier Four complètent la première ligne, à plus d’une demi-seconde. La deuxième ligne est occupée par Fred Moreira, David Nivière, Anthony Loiseau et David Nivière.
En 125cc, Clément Dunikowski décroche la pole position (1’28.170) devant Cyril Carrillo, Steven le Cocquen et Richard de Tournay. Ornella Ongaro mène la 2e ligne.
Nans Chevaux décroche sa première pole en Trophée Pirelli, avec 4 dixièmes d’avance sur Geoffroy Gnemmi. Gwen Le Badezet signe le 3e temps, à plus de 1,3 seconde.

Tous les classements et résultats sur : http://www.fsbk.fr/championnat/resultats.htm