FSBK : Le titre pour Gimbert et Bouan
NationalFSBK : Le titre pour Gimbert et Bouan

L'issue du FSBK 2011 est finalement sans surprise : Sébastien Gimbert et Denis Bouan ont respectivement coiffé les couronnes Superbike et Supersport en menant rondement leur mission à Albi. Grégory Di Carlo et Jordan Lévy s'emparent quant à eux des titres Trophée Pirelli et 125.

Superbike
"Sage" 2e ce matin derrière son coéquipier Erwan Nigon sur une piste humide, Sébastien Gimbert a conclu sa saison 2011 sur une superbe victoire pour célébrer un titre qui devait logiquement lui revenir.
"C'était un petit peu délicat pour moi d'attaquer ce matin, confiait Sébastien. J'ai préféré garder de la marge. En terminant 2e derrière Erwan, je prenais le départ de la deuxième manche avec 23 points d'avance sur lui. J'avais donc le choix entre assurer en restant derrière Erwan, et attaquer. Je me sentais bien, j'ai donc choisi la deuxième option !"
Julien Da Costa, 5e le matin, signait le holeshot pour la dernière course de la saison. Il couvrait plusieurs tours en tête, avant de devoir s'incliner face à Gimbert.
La 3e place revenait en première manche au surprenant Hugo Marchand, et dans la seconde à David Muscat. Nigon et Marchand étaient tous deux victimes de problèmes techniques l'après-midi, et ne pouvaient rallier l'arrivée. Anthony Loiseau terminait deux fois 4e, d'abord devant Da Costa, puis devant Grégory Leblanc.

Supersport
"Parfois, il faut savoir se raisonner." En s'adjugeant la 4e place cet après-midi, après être monté sur la 2e marche du podium en première manche, Denis Bouan remportait son tout premier titre de champion de France de vitesse, en catégorie Supersport. "Je ne voulais surtout pas faire de bêtise. J'ai vu que Mathieu (Gines) était derrière Louis, et j'ai donc joué la sécurité. Je suis ravi d'être titré", concluait l'homme aux multiples victoires au Moto Tour.
Louis Bulle a vu ses dernières chances de titre s'effondrer ce matin, lorsqu'il chutait sur le mouillé. "Je n'ai rien compris", déclarait-il. Il corrigeait cependant le tir en signant une victoire nette et sans bavure sous le soleil l'après-midi, loin devant Mathieu Gines, le vainqueur de la première course. Baptiste Guittet et David Perret montaient à tour de rôle sur la troisième marche du podium.

Trophée Pirelli
Le début de course était des plus mouvementés, avec pas moins de sept pilotes qui partaient au tapis dans le premier tour. Richard de Tournay a réalisé un week-end sans faute : après sa pole hier, il menait la course de bout en bout, pour s'offrir sa deuxième victoire de l'année. Mais cette belle performance n'a pas suffit à empêcher Grégory Di Carlo, 4e en course, de remporter son deuxième titre consécutif, après celui conquis en 125 an 2010. Mathieu Marchal et Kevin Szalai complétaient le podium.

125
Jordan Levy, grâce à sa troisième place, s'adjuge le titre 125. Il a su garder la tête froide quand certains de ses adversaires se sont quelque peu emballés : Thibaut Gourin se faisait sortir par Simon Danilo en début de course, avant que ce dernier ne parte également à la faute en tentant d'éviter Enzo Boulom, qui… chutait lui aussi, quelques tours plus tard.
Jules Danilo, en s'assurant la victoire, clôt sa saison à la 2e place avec 1 point d'avance sur Reynald Castillon-Gioanni, 6e en course. Kevin Thobois montait sur la 2e marche du podium.

Top Twin
Stéphane Pagani pouvait ne terminer que 8e en première manche pour sécuriser la couronne. Sa 7e place lui permettait d'aborder sereinement la course 2, qu'il allait remporter avec la manière, pour "montrer qui est le patron." Le podium accueillait également Michel Amalric (1er/3e), Pierre Solari (2e/6e) et Nicolas Trolard (3e/2e) ce week-end.

Side-Car
Delannoy / Lavorel, "seulement" 4e le matin, terminaient l'année en beauté en célébrant leur titre par une huitième victoire en deuxième manche. Le Bail / Chaigneau s'offraient également un beau week-end, avec une victoire et une 2e place. Brunazi / Rigondeau montaient par deux fois sur la 3e marche du podium.

Retrouvez tous les résultats de la journée sur
le site web de la FFM.

Photo : Passation de pouvoir entre Seb Gimbert (n°7) et Erwan Nigon (n°1) - © Tommy Marin