FSBK : Gimbert et Nigon, encore et… toujours ?
NationalFSBK : Gimbert et Nigon, encore et… toujours ?
Au Vigeant, comme au FSBK de Nogaro il y a quelques semaines - ou encore aux 8 heures d'Albacete, où il faisaient équipe -, Sébastien Gimbert et Erwan Nigon se sont partagés les victoires. Pour Seb la première manche, pour Erwan la seconde : les pilotes officiels BM ont plus que jamais le vent en poupe. Derrière, on s'essouffle à tenter de suivre la cadence, en vain. Le titre va-t-il encore se jouer entre les deux hommes ? Rien de plus probable à ce jour…
Superbike :
On espérait, encore et toujours, que les pilotes BMW allaient trouver sur leur chemin une opposition digne de ce nom, histoire de bouleverser un peu le schéma devenu trop monotone des S1000RR blanc/rouge/bleu seules en tête. Pourtant, sous un grand ciel bleu, et devant plus de 17000 spectateurs bien rouges (rapport au soleil), Sébastien Gimbert montre dès le départ qu'il compte bien ne pas faire... chou blanc. Mais une chute impliquant Yann Sotter (Honda), Cédric Tangre (Kawasaki) et Sébastien Prulhière (BMW) dans le premier tour nécessite la sortie du safety-car, et permet à la meute de recoller une BM n°7 bien partie pour s'offrir un cavalier seul…

Lorsque le safety-car libère la piste, Julien Da Costa (Kawasaki) Erwan Nigon et Loïc Napoléone (BMW) tentent de prendre la roue de Gimbert. Tandis que Nigon et Napoléone se battent pour la 3e marche du podium, Da Costa, six tours avant la fin, baisse le rythme, et se fait passer par les deux hommes. Gimbert n'a dès lors qu'à assurer sa victoire. Nigon parvient à garder le meilleur sur Napoléone, qui monte sur son premier podium de la saison. Grégory Leblanc (Kawasaki) se classe 4e après avoir lui aussi doublé son coéquipier Julien da Costa. Freddy Foray (Suzuki) termine au 6e rang, à un souffle des pilotes Kawa. Anthony Loiseau (Kawasaki) et David Muscat (Ducati) complètent le top-8, loin derrière.

En deuxième manche, Da Costa prend un bon départ et tente de creuser l'écart. Mais le tandem Gimbert/Nigon ne se fait pas avoir, et reste en embuscade. La Kawa n°86 couvre la première moitié de la course en tête, avant que Nigon ne passe à l'offensive, et s'empare du commandement, creusant peu à peu l'écart sur ses poursuivants pour ne plus quitter le leadership. Trois tours avant la fin, Gimbert passe à son tour devant Da Costa qui, malgré tous ses efforts, devra se contenter de la 3e place. Derrière les trois hommes, Napoléone est parti à la faute. Son coéquipier Loiseau réalise à son tour une belle course, et occupe la 4e place deux tours avant l'arrivée prévue, lorsque le drapeau rouge est sorti suite à la chute d'un concurrent. Le classement est donc arrêté là : Leblanc pointe 5e, devant Foray, Muscat et Guillaume Dietrich, moins malheureux qu'en première manche, où il devait abandonner suite à un problème mécanique.

Au provisoire, les deux pilotes officiels BMW sont les seuls à passer le cap des 100 points : Seb Gimbert (128 points) conserve les commandes avec une avance de 18 points sur Erwan Nigon. Julien Da Costa, avec 97 points, semble le seul en mesure de pouvoir encore contester la suprématie des deux acolytes à la régulière…

Supersport :
Mathieu Gines (Honda) signe un week-end parfait, en s'offrant le doublé après avoir mené toutes les séances libres et qualificatives. Après le holeshot de Louis Bulle (Yamaha) en première manche, le safety-car doit, comme en Superbike, prendre la piste suite à la chute de Laurent Brian et Yoann Reynaud Paligot. Dès le retour à la normale, Gines prend la course en main, et s'envole vers une victoire incontestable, plus de sept secondes devant ses adversaires. Après une belle baston, Etienne Masson (Yamaha) prend finalement la 2e place à Louis Bulle. Denis Bouan, David Perret et Olivier Four hissent leurs Yamaha devant la Triumph de Julien Enjolras (7e). Lucas Mahias (Yamaha) termine 8e. Vincent Philippe, qui n'était même pas dans le top-15 à mi-course, abandonnait peu de temps après.

Le pilote Suzuki, multiple champion du monde d'endurance, est d'ailleurs absent de la grille pour le départ de la deuxième manche. Après une belle passe d'armes avec Perret, Masson, Four et Gines, Bulle creuse l'écart en tête de la course. Mais immédiatement, Gines entame une remontée spectaculaire et revient 2e, quand un drapeau rouge interrompt la course. Il reste cinq tours à disputer, et une nouvelle grille de départ est établie selon le classement au moment de l'interruption. Le classement final ne dépendra que du résultat à l'issu de ces cinq tours : malgré un nouveau holeshot, Bulle va devoir laisser le commandement à Gines, tandis que Masson abandonne sur problème mécanique. Perret complète le podium, devant Four, Robin Camus (Suzuki) et Mickaël Varesco (Honda). Alexis Masbou (Suzuki) enregistre son meilleur résultat de la saison avec une 7e place, devant Bouan.

Avec ce doublé, Mathieu Gines (110 points) compte désormais 25 points d'avance sur Louis Bulle. Denis Bouan pointe 3e avec 79 points.

Trophée Pirelli :
Le Trophée Pirelli a vu la victoire de Richard de Tournay (Yamaha), avec plus de quatre secondes d'avance sur Grégory Di Carlo (Yamaha). Les deux pilotes, a égalité de points avant le Vigeant, sont donc désormais séparé par cinq points en faveur de de Tournay. Mathieu Marchal et Clive Rambure, eux aussi sur Yam, terminent 3e et 4e à quelques dixièmes de seconde de la 2e place. Le 5e, Florent Tourne (Yamaha), comptait quant à lui près de 30 secondes de retard sur le vainqueur.

125 :
Deuxième victoire consécutive pour Jordan Levy qui, malgré un résultat blanc au Mans, prend le commandement du championnat. Il est suivi, en course comme au provisoire, par Renald Castillon Gioanni et Simon Danilo, pour un podium 100% Honda. Jules Danilo, le grand frère de Simon, se classait 4e avec sa KTM.

Coupe de France Top Twin :
Stéphane Pagani (Ducati) signe le doublé. Il était accompagné sur le podium de la première manche par Jean-Yves Mounier (KTM) et Lionel Ancelin (Ducati), et sur celui de la seconde, par Ludovic Loeul (KTM) et Michel Amalric (KTM). Au provisoire, Stéphane Pagani compte dorénavant 37 points d'avance sur ses poursuivants Nicolas Trolard et Lionel Ancelin.

Side-car :
Le tandem Le Bail/Chaigneau remportait une belle victoire en première manche, avant de devoir abandonner dans la seconde. Delannoy/Lavorel, Barbier/Debroise et Poret/Poret, 2e, 3e et 4e en première manche, formaient, dans cet ordre, le podium de la deuxième course de la journée. Delannoy/Lavorel profitent de l'occasion pour prendre la première place du classement général à Le Bail/Chaigneau.

Retrouvez tous les classements des courses du FSBK du Vigeant ici.

Photo : Erwan Nigon porte haut et fort son n°1, en échangeant victoire et deuxième place avec son coéquipier Seb Gimbert - © Photopress